1 009 vues

Nous reprenons ici l’article paru ce Mardi 06.01.09 dans Sud-Ouest.img4964071843151[1]

Le Comité Action Palestine dénonce avec force la tentative de Palestine 33 d’accuser implicitement les manifestants d’antisémitisme. En procédant de la sorte, Palestine 33 fait une alliance objective avec le CRIF dont les

accusations d’antisémitisme répétées ont pour fonction de décrédibiliser les mouvements de soutien à la résistance du peuple palestinien.

Le Comité Action Palestine continuera à apporter un soutien inconditionnel à la résistance du peuple palestinien contre la tentative d’épuration ethnique commencée il y a 60 ans par l’Etat sioniste.

 

Reprise d’article :

Mardi 06 Janvier 2009

HIER SOIR. Palestine 33 et le Comité action Palestine se sont mobilisés séparément contre l’offensive militaire à Gaza

Divergences chez les pro-Palestiniens
Deux rassemblements ont eu lieu hier à la même heure (18 h 30), avec le même nombre de participants (une soixantaine de personnes), autour des mêmes mots d’ordre (arrêt de l’opération militaire israélienne à Gaza et levée du blocus)… mais à un kilomètre d’écart.

Palestine 33 et ses partisans s’étaient donné rendez-vous place Jean-Moulin, tandis que le CAP 33, Comité action Palestine, se mobilisait place de la Victoire.

 Fin de manif en commun

Les deux groupes ont pourtant marché ensemble samedi dernier, mais ce ne fut pas sans crispation. « Le CAP 33 avait le premier déposé une demande pour partir de la Victoire, nous nous sommes alignés sur cette démarche, mais au retour de la manif, plusieurs d’entre nous se sont dits gênés d’avoir entendu certaines choses, certains amalgames dans le cortège », confiaient hier des membres de Palestine 33.

Ces derniers ont insisté plusieurs fois, hier soir, sur la « solution des deux États », et se sont gardés d’apporter un soutien direct au Hamas. « Un mort civil, qu’il soit arabe ou juif, est toujours un mort de trop ! Notre révolte vient du fait qu’en cinq jours, il y a eu 4 morts d’un côté et 500 morts de l’autre » notait, place Jean-Moulin, Samia Mallié, l’une des responsables de Palestine 33.

Changement de ton place de la Victoire, du côté de CAP 33. Les militants souvent jeunes de cette association non moins jeune (puisque née d’une scission en 2004 avec… Palestine 33) disent soutenir « la résistance sous toutes ses formes » (donc y compris le Hamas) et « le droit des Palestiniens à s’auto-déterminer ».

Quid de l’État d’Israël ? Pas de réponse précise hier soir. Mais sur son site, Cap 33, appelle à la « libération de la Palestine».

Tout en reconnaissant de «nettes différences d’approche », les deux groupes ont fini par converger dans la soirée, peu après 19 h 30. Ils envisagent une « manifestation unitaire » samedi prochain.

Auteur : Julien Rousset

print