293 vues
image_pdfimage_print

50 000 tonnes de bombes larguées sur Gaza. L’équivalent de deux bombes nucléaires 120 000 Palestiniens tués ou blessés. Au 63-ème jour des bombardements, le génocide suit son cours. Le « 7 octobre israélien », les Palestiniens le vivent depuis 1948 et le vivent de manière intense aujourd’hui plus que jamais.

L’entité sioniste ne fait pas dans le détail, elle détruit tout sur son passage. Elle bombarde les hôpitaux pour empêcher les soins des blessés, les écoles et les mosquées pour priver les Palestiniens encore en vie de trouver refuge. Elle tue, blesse et pourchasse partout les civils. Le crime total, intentionnel et sans précédent se déroule en direct devant les yeux du monde entier. Elle veut faire des Palestiniens un peuple sans abris. Un peuple d’éclopés errants. La communauté des impérialistes et leurs valets mettent tout leur poids politique et militaire dans cette guerre coloniale pour écraser les Palestiniens.

La nation arabe n’existe pas. Aucun pays arabe n’a apporté son secours aux Arabes de Gaza et de Cisjordanie. La nation islamique n’existe pas. Aucun pays musulman n’a apporté son secours aux musulmans de Gaza et de Cisjordanie. Des pays arabes se sont pourtant alliés aux Américains pour faire la guerre à d’autres Arabes en Irak, au Yémen, en Libye, en Syrie. Mais ils ne lèvent pas le petit doigt pour les Palestiniens. En dehors des groupes de la résistance en Irak, au Yémen, au Liban et en Syrie, le monde arabe est couché. Il est couché devant « Israël ».

L’adoration de l’argent va avec le sang qui coule. Les pays impérialistes, à leur tête les Etats-Unis, soutiennent activement et inconditionnellement l’entité sioniste pour contrôler la région riche en ressources stratégiques. Pour cette raison, les grands groupes capitalistes qui contrôlent les médias ne reculent devant aucun mensonge, aucun propos raciste pour justifier l’injustifiable. Dans leur mentalité colonialiste, la vie d’un Palestinien ne compte pas. Leurs droits de l’homme sont les droits du plus fort. Il faut écraser les opprimés, les plus déshérités d’entre nous sur cette planète pour que l’argent coule à flot. Pour que le sang coule à flot. L’argent et le sang telle est la devise du clan impérialiste.

Elle est aussi celle des régimes arabes. Leurs élites corrompues jusqu’à la moelle, sans dignité ni honneur sont soumises à leurs maîtres sionistes et américains. Elles ont choisi le camp de l’obscurantisme parce qu’elles sont obscurantistes. Rien ne doit prévaloir devant l’intérêt immédiat, le culte de l’argent et du luxe. Elles ont troqué l’avenir de leurs peuples pour la soumission à l’Occident. Le capitalisme de ces pays n’est ni musulman ni arabe. Il a la couleur du commerce et du vol sans entrave. Si les opprimés palestiniens et leur résistance sont une entrave alors ils doivent disparaitre.

Les sionistes et les Occidentaux, comme les régimes arabes, font de faux calculs. Détruire des vies et des biens matériels ne garantit pas la victoire. Parce que tout ce qui est à la surface devait disparaitre avec cette pluie de feu quotidienne, les Palestiniens ont su prévoir et anticiper en creusant des tunnels. Comme la résistance vietnamienne face aux Américains, la résistance palestinienne s’est mise à l’abri pour se rendre invisible et porter des coups mortels à l’ennemi « israélien ». Au bout de 63 jours, elle est toujours plus active et unie que jamais. Elle a faussé les calculs des impérialistes et de leurs valets arabes. Les Palestiniens ne se rendront pas. C’est la patrie ou la mort !

Les « Israéliens » avaient promis que cette nouvelle guerre contre Gaza était une affaire de 10 jours. Ils se sont trompés. Et ce n’est pas leur première erreur. Ils ont perdu toutes les batailles de Gaza après avoir perdu celles du Liban. L’impérialisme aussi a perdu toutes les batailles depuis la Seconde Guerre mondiale. Il a perdu à Cuba, en Corée, au Vietnam, en Algérie, en Irak et partout où il s’est confronté aux peuples du Sud. Quand on dit que la justice est du côté des opprimés, ce n’est pas une vue de l’esprit. C’est l’histoire qui le dit. A leur tour les Palestiniens auront leur jour de gloire.

Palestine vivra ! Palestine vaincra !

Comité Action Palestine, 8 décembre 2023

print