1 328 vues
image_pdfimage_print

« Un peuple qui lutte pour sa liberté et son indépendance est invincible »1.

Le général Vo Nguyen Giap, héros des guerres d’indépendance vietnamienne contre le Japon, la France et les Etats Unis, vient de mourir. Reconnu unanimement comme l’un des plus talentueux stratèges de l’histoire militaire au XXème siècle- et sans doute de toute l’histoire – il fut l’artisan de nombreuses victoires de l’armée du peuple sur les forces ennemies. Il orchestra ainsi la débâcle française à Dien Bien Phu en 1954, la victoire du Têt en 1968, et finalement la capitulation américaine à Saigon en 1975. Au-delà des frontières de son pays, son combat contre le colonialisme et l’impérialisme fut une source d’inspiration pour de nombreux mouvements de résistance à travers l’Asie et l’Afrique. Pour tous les vietnamiens et les peuples opprimés du monde, il restera à jamais le symbole de la résistance, de l’abnégation et du courage et de la droiture.

Fils de paysan, autodidacte, militant anticolonialiste de la première heure, il s’est battu toute sa vie pour le peuple et avec le peuple. Dans la grande ligne des théoriciens de la guerre populaire, comme Clausewitz et Mao Zedong, il conçut et organisa avec Ho Chi Minh, la stratégie de la résistance contre les puissantes armées coloniales. Ce fut en effet une guerre populaire car elle mobilisa l’ensemble du peuple vietnamien sur le front et à l’arrière. Ce fut une guerre asymétrique – comme décrite par Sun Zi au Vème siècle avant JC- qui opposa de simples combattants démunis aux forces militaires d’États parmi les mieux armés au Monde. Pourtant se servant des points faibles de ses adversaires, cette guerre permit de remporter des victoires spectaculaires. Ce fut une guerre totale, à la fois militaire, économique et politique, porteuse d’un formidable projet révolutionnaire. Elle visait à reconquérir l’indépendance nationale, mais aussi à renverser les rapports de domination au sein de la société vietnamienne afin de donner le pouvoir et la terre aux paysans. Elle ne put être victorieuse sans l’aide et la participation de tout le peuple. Ainsi le Général Giap déclarait « Avec le Président Ho Chi Minh, nous avons créé cette grande vérité de l’histoire : un peuple colonisé, faible, mais uni dans la lutte, qui se dresse pour défendre avec résolution son indépendance et la paix, est parfaitement capable de vaincre les forces agressives d’une puissance impérialiste ». Plus que jamais, l’engagement, la détermination et le courage populaire à Dien Bien Phu illustrent la puissance de cette stratégie face à un ennemi qui se croit invincible.

Marchant dans les pas de l’Emir Abdelkrim qui fut l’un des initiateurs de la guerre révolutionnaire contre le colonialisme européen dans le Rif marocain, le Général Giap a resitué la victoire du peuple vietnamien dans le grand mouvement de résistance des peuples contre l’oppression coloniale. « Dien Bien Phu est non seulement une victoire pour notre peuple, elle est encore une victoire pour tous les peuples faibles en lutte pour se débarrasser du joug des impérialistes et des colonialistes. C’est là sa profonde signification » disait-il ! La révolution algérienne contre le colonialisme français, ainsi que la résistance palestinienne ont ainsi hérité de la formidable expérience de ce héros des peuples.

Nous Comité Action Palestine, tenons à rendre un vibrant hommage à son génie et à sa détermination. Que notre action au quotidien soit animée par son exemple et emprunte le chemin qu’il a tracé à tous ceux qui sont épris de justice et de liberté.

: Citation de Roland Leroy dans son éditorial du Journal « L’humanité » après la victoire du 30 avril 1975

print