338 vues
image_pdfimage_print

Depuis plus de 6 mois, les Palestiniens subissent de la part des « Israéliens » ce qui était inimaginable L’impensable est devenu une réalité. Le masque est tombé. « Israël » commet un crime contre l’humanité. La propagande outrancière et mensongère en France normalisait « Israël », qui serait un Etat comme un autre, « démocratique » avec, en prime, une armée « la plus morale du monde » ! Mais depuis le 7 octobre, cette croyance s’est effondrée. « Israël » apparait pour ce qu’il est réellement. Un Etat colonial, qui à ce titre, n’a d’autre objectif que l’expansion permanente et l’anéantissement du peuple colonisé. Depuis le 7 octobre, « Israël » est devenu synonyme de crime. Même la très prudente Cour internationale de justice a alerté sur les risques génocidaires des bombardements massifs et continus de l’armée sioniste. « Israël » est désormais devenu synonyme de génocide. Le réel a pris le dessus sur la propagande. La prise de conscience sur la vraie nature de l’entité sioniste a fait un gigantesque bond en avant.

Malgré tous les moyens militaires mis en œuvre pour anéantir la société palestinienne, malgré les apparences, malgré les destructions barbares et les milliers de morts, l’armée la plus puissante du monde fait du sur place. Elle ne parvient pas à détruire les tunnels, ni à démanteler les organisations de la résistance et encore moins à libérer les prisonniers « israéliens » qui sont entre les mains des Palestiniens. « Israël » subit un échec cuisant alors que la résistance extérieure, celle des Libanais, des Yéménites et des Irakiens se renforce. En échec, sans pouvoir faire face à tous les fronts, « Israël » est pris dans le piège dans lequel tombent toutes les puissances coloniales. Il est impossible de gagner une guerre coloniale, en dépit de la disproportion des forces, parce que la résistance c’est le peuple et le peuple est la résistance. Surtout lorsque la résistance a su se préparer et ajuster sa réponse à la spécificité de l’ennemi.

« Israël » n’a misé que sur la supériorité de sa force militaire et le soutien indéfectible occidental, mais n’a pas mesuré objectivement les capacités de résistance du peuple palestinien et le soutien dont il pourrait bénéficier des forces de résistance dans certains pays arabes. Aussi puissant qu’il puisse paraître, avec des moyens militaires et de renseignements sophistiqués, « Israël » est sur la voie d’être vaincu. Mais il lui reste un atout à jouer : généraliser la guerre. A plusieurs reprises, les « Israéliens » ont provoqué l’Iran, soupçonné de tous les maux. La dernière provocation en date a été la destruction du consulat à Damas et l’assassinat de hauts responsables iraniens. Parce qu’ils sont dans l’impasse, les « Israéliens » souhaitent que les Etats-Unis et les Occidentaux s’impliquent directement dans une guerre contre l’Iran accusé de soutenir la résistance des Palestiniens. Ils souhaitent la guerre de tous contre tous. Ils souhaitent une guerre mondiale pour que soient préservés leurs privilèges coloniaux au service de l’impérialisme occidental. Leurs privilèges doivent passer avant tout autre considération. Avant la vie humaine. Et ils comptent sur l’islamophobie pour légitimer leur guerre contre la résistance palestinienne et l’Iran. Mais là encore, les dirigeants « israéliens » font de faux calculs. Le crime commis depuis un siècle en Palestine est tellement évident aujourd’hui, que le recours à l’islamophobie est devenu une arme inefficace. 

La guerre de tous contre tous et la haine de tous contre tous est une stratégie pensée et mise en œuvre depuis longtemps. A nous ici de contrecarrer ce projet funeste, ce complot impérialiste contre les peuples. A nous ici d’informer, de mobiliser, de nous renforcer et d’agir partout où il est possible. La guerre de tous contre tous, on n’en veut pas. La haine de tous contre tous, on n’en veut pas. On veut la justice en Palestine et partout dans le monde.

Palestine vivra, Palestine vaincra !

Comité Action Palestine

13 avril 2024

print