459 vues
image_pdfimage_print

En se rendant en Israël pour soutenir de manière inconditionnelle le massacre des Palestiniens par l’entité sioniste, Emmanuel Macron enterre à jamais le mythe de la « patrie des droits de l’Homme ».

En choisissant son camp, il fait abstraction des nombreuses résolutions de l’ONU condamnant Israël et, tout comme son allié américain, il affiche une solidarité intéressée au détriment du droit et de l’humanité.

Fort d’interdire toute manifestation de solidarité avec le peuple palestinien sur le territoire français,  le gouvernement se place clairement, par ce voyage, du côté du bourreau et de l’oppresseur. Il assume également son entière responsabilité quant à l’ensemble des victimes depuis le 7 octobre. Alors que l’armée coloniale pilonne depuis 15 jours la Bande de Gaza, que les massacres se succèdent avec déjà plus de 5000 morts dont près de 2000 enfants, et qu’une catastrophe humanitaire est en cours, le gouvernement français, comme les autres puissances occidentales qui se sont précipitées au chevet de leur implantation coloniale au Proche Orient, assument totalement leur vision violente et inhumaine du Monde, en appelant à « une coalition internationale contre le Hamas ». Niant les causes initiales de cette guerre, l’injustice sans nom faite au peuple palestinien depuis plus de 75 ans et son droit à la résistance sous toutes ses formes, pourtant reconnu par les conventions internationales, les déclarations d’Emmanuel Macron encouragent sans ambiguïté la liquidation de la société palestinienne.

Sa visite à Mahmoud Abbas, supplétif du pouvoir colonial, ne trompe personne en Palestine ou ailleurs dans le Monde. Ses gesticulations et ses larmes ne sont que le reflet de sa faiblesse. La France qui a été chassée définitivement d’Afrique au cours des derniers mois ne pèse plus rien sur le plan international. Les Palestiniens le savent bien et la visite d’Emmanuel Macron est pour eux un non évènement. Malgré leurs souffrances, ils sont conscients qu’ils sont entrés dans une phase décisive de la bataille pour la liberté.

Nous, Comité Action Palestine, nous nous inclinons devant leur courage et leur détermination. Force et honneur au peuple palestinien.

25 octobre 2023

Photo Al Mayadeen : Macron et son homologue israelien Isaac Herzog

print