4 521 vues
image_pdfimage_print

 6  mars 2022

Au moment où dans le monde l’attention est tournée vers l’Ukraine et que le monde entier exprime sa solidarité avec le peuple ukrainien, comme nous le faisons également depuis l’intérieur des prisons d’occupation israéliennes, nous, prisonniers politiques palestiniens (PPP) dans les prisons israéliennes, demandons au gouvernement français ainsi qu’à tous les gouvernements dans le monde de mettre fin aux doubles standards moraux et éthiques et de tourner leur regard vers le peuple palestinien et vers Israël qui se sent libre de violer tous les droits de l’homme, la dignité humaine et la vie des Palestiniens. C’est le moment de de dire haut et fort aux  gouvernements européens dont la France que ce ne sont pas les victimes de l’occupation qui doivent être considérées comme terroristes, mais l’État d’Israël qui se livre à des crimes de guerre, au nettoyage ethnique et aux crimes d’apartheid, comme l’a rapporté AMNESTY International le mois dernier.

Les mouvements de solidarité avec la Palestine, qui s’opposent à l’occupation israélienne, sont attachés au droit international et aux résolutions de l’ONU, ainsi qu’à la 4e Convention de Genève. Ces organisations de solidarité rappellent qu’il ne faut pas oublier les  4500 prisonniers politiques palestiniens qui sont les victimes de l’occupation. Ils portent notre voix en relayant notre message : « nous, en tant que prisonniers politiques palestiniens et en tant que peuple, méritons de vivre dans notre État indépendant en paix et en liberté comme tous les peuples ».

Nous, soussignés PPP, exprimons notre inquiétude et notre déception à l’égard du ministre français de l’intérieur qui a pris la décision d’interdire les deux associations Comité action Palestine et Palestine vaincra.

Nous considérons un tel acte comme une persécution politique et un double standard moral. Nous demandons au gouvernement français de respecter l’activité démocratique des associations et de ne pas travailler au service de l’occupation israélienne.

Les prisonniers politiques palestiniens dans les prisons de l’occupation israélienne

Statement of Palestinian Prisoners in Israel jail

March 6, 2022

At a time where most eyes around the world are looking to Ukraine and express solidarity with Ukraine people as we do also from inside Israeli occupation prisons, we Palestinian Political Prisoners (PPP) in Israeli jail, ask the French government as well as all governments all around the world to stop moral and ethical double standards and make a look to Palestinian people while Israel feel free to violate all human rights, human dignity and Palestinian lives. It’s the moment to empathize in front of European governments including France to be aware that not victims of occupations considered as terrorist but the state of Israel which is committed to war crime, ethnic cleansing and Apartheid crimes as ANESTY International reported last month.

Solidarity movements with Palestine who oppose Israeli occupation they are committed to international law and to UN resolutions as well as 4th Geneva Convention.

The solidarity we got is to remind us 4500 PPP that we are not forgotten, that we are the victims of the occupation. That we as PPP and as a people deserve to live in our independent state in peace and freedom as all peoples.

We the undersigned PPP express our worry an disappointment in regard of French minister of interior to ban both associations:  Comite action Palestine and Palestine vaincra

We consider such an act as political persecution and moral double standard. We ask the French government to respect the associations democratic activity, and not to work in serve of Israeli occupation.

print