434 vues
image_pdfimage_print

Sur la situation en Palestine, et la couverture du génocide en cours à Gaza, le quotidien régional a choisi le camp de la désinformation et par conséquent celui de l’occupant sioniste.

Alors que plus de 92 journalistes palestiniens ont été assassinés à Gaza depuis le 7 octobre, ce qui devrait heurter tout journaliste et organe de presse dans le monde, Sud-Ouest continue à titrer tous ses articles en lien avec la Palestine : « Guerre Israël-Hamas », parfois « Conflit Israël-Gaza ».  Tout ce qui est publié sur le site tombe dans la catégorie « Israël-Gaza » ou « Israël », même pour évoquer des massacres commis à Jénine ou la décision des autorités religieuses de Bethléem de ne pas fêter Noël. Le journal Sud-Ouest a tout bonnement rayé la Palestine la carte.

Le même niveau de désinformation est la règle localement quand il s’agit d’informer les Girondins sur la solidarité exprimée par les Bordelais au peuple palestinien. Pourtant prompt à dénicher l’information et à communiquer sur d’éventuelles poursuites judiciaires de militants propalestiniens, Sud-Ouest a systématiquement minimisé le nombre de participants aux défilés organisés par le Comité Action Palestine. Le journal est allé même jusqu’à donner des chiffres inférieurs à ceux donnés par la Préfecture (sic) et communiqués par d’autres médias (Manifestation du 4 Novembre), des chiffres ridiculement bas au vu des vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Sud-Ouest a également communiqué sur l’organisation de plusieurs mobilisations en raison de divergences politiques (18 et 25 novembre, 9 et 16 décembre). Mais alors que des journalistes dignes de ce nom auraient donné la parole aux organisateurs des deux évènements pour mieux comprendre les divergences politiques et ainsi informer les Bordelais, Sud-Ouest se contente d’un seul point de vue sans jamais donner la parole au Comité Action Palestine. Samedi dernier, Sud-Ouest a carrément fait le choix de ne pas informer sur la manifestation du Comité Action Palestine qui a encore rassemblé au moins 200 personnes. Alors que la mobilisation s’effondre pour le collectif girondin pour une paix durable (l’article de Sud-Ouest du 16 Décembre faisant état de 50 participants), seul ce rassemblement a été médiatisé.

L’objectif est très clair. La vérité et les faits passent au second plan. Il s’agit, à l’instar de tous les grands médias, d’invisibiliser les nombreuses personnes, jeunes et vieux, hommes, femmes et enfants, de toutes origines, qui restent les plus nombreux à participer semaine après semaine aux manifestations organisées par notre association pour dénoncer le colonialisme israélien en Palestine, les crimes qui lui sont associés depuis plus de 75 ans et soutenir la noble résistance du peuple palestinien.

Peut-être que ce journal n’est pas en phase avec le public d’origines très diverses qui vient aux manifestations du Comité Action Palestine. Peut-être que ce vieux journal n’aime pas la jeunesse. Mais ce qui est certain, c’est que nous avons avec nous cette diversité, cette jeunesse très active dans les réseaux sociaux. Ça compense largement la désinformation et la censure d’un autre temps…

La vérité vaincra ! la Palestine vaincra !

Comité Action Palestine

18 décembre 2023

print