928 vues
image_pdfimage_print

Le membre de la Ligue estudiantine du « Mouvement du Jihad islamique », le martyr Muhannad Halabi, qui a annoncé sur sa page Facebook, avant de mener son opération martyre, le déclenchement de la troisième intifada… nous rappelle ces jours-ci l’étincelle par laquelle le Mouvement (du Jihad islamique) a contribué à déclencher la première Intifada à la fin de 1987, avec le martyre du dirigeant Misbah Souri, suivi par un nombre de martyrs le 6 octobre de la même année : Sami Sheikh Khalil, Ahmad Halas et Zuhdi Qrayqe’.

Le Mouvement du Jihad a considéré et considère toujours que la riposte au silence, au complot et à l’élargissement de la colonisation, à l’intensification des agressions contre notre peuple et ses lieux saints, ne se mène pas par les communiqués, l’appel à trouver des solutions, la course aux règlements humiliants, mais par la véritable confrontation sur le terrain.
Que les éléments de ressemblance sont précis et clairs entre les  ambiances de la première et seconde, et entre les ambiances de l’intifada actuelle ! Le peuple palestinien a beaucoup souffert du fait de la répression pratiquée par les sionistes, leurs tentatives de judaïser la mosquée al-Aqsa, l’expulsion et l’étouffement des citoyens, leur encerclement et la démolition de leurs maisons, l’arrestation incessante de centaines de jeunes et leur détention dans les prisons.
Le peuple palestinien a possédé tous les facteurs et les motifs de l’Intifada, ou la révolution contre l’injustice, l’oppression et la tyrannie. Sa volonté a rejoint la ligne, la voie et la manière d’agir du Mouvement du Jihad, formant ainsi ce flux puissant et torrentiel, qui représente une page lumineuse et glorieuse de l’histoire du peuple palestinien.
Il est vrai que toute phase de l’Intifada de notre peuple porte ses particularités et spécificités, liées à la nature de l’événement et des circonstances qui l’entourent. Mais il est également vrai que l’Intifada al-Quds actuelle porte de nombreuses significations. Elle a été déclenchée bien que le monde arabe soit préoccupé par ses problèmes et soucis, et le monde a ignoré l’appel lancé pour secourir notre peuple. L’intifada intervient aussi au moment où l’ennemi profite de la soumission entière de l’Autorité palestinienne et de l’effondrement des accords d’Oslo. Il a alors lancé ses meutes de colons en direction de la profanation des lieux saints, pour arriver au stade de tenter d’imposer une nouvelle situation, qui prépare la destruction d’al-Aqsa et la construction du prétendu temple à sa place.
Le mouvement du Jihad islamique, qui  a analysé la situation avec profondeur, a considéré que le projet de règlement a perdu toute sa justification et son prétexte en abandonnant la voie de la résistance et en s’égarant dans les dédales de la politique de négociations, à travers laquelle l’Autorité palestinienne n’a cueilli que les déceptions.
De même, il a réalisé que les Etats arabes se comportent avec la cause palestinienne comme une cause secondaire et même un poids dont il faut se débarrasser, ce qui a permis aux Etats occidentaux et à l’Administration américaine, plus précisément, de continuer à dédouaner les crimes commis par l’ennemi sioniste. C’est pourquoi le mouvement du Jihad islamique, considère que la solution réside dans l’Intifada et la résistance, et le soutien au peuple par tous les moyens, pour affronter la stérilité politique, la soumission et le désespoir, pour s’adresser au monde en inventant des moyens renouvelés pour frapper l’ennemi et ses projets.
L’Intifada, pour le Mouvement du Jihad, est née des profondeurs de la douleur, c’est une naissance issue de l’accumulation des événements, pour affronter toutes les formes de corruption, d’injustice et d’agression.
Sa principale manifestation est d’avoir replacé la Palestine en tant que cause centrale première du peuple palestinien, et de la nation arabo-musulmane, et d’avoir obligé le monde à se comporter avec la cause d’une manière différente.
Le Mouvement du Jihad a perçu très tôt, et a maintes fois mis en garde contre l’utilisation de l’Intifada dans le marché des concessions politiques, et non en tant que stratégie globale. C’est pourquoi le Mouvement a tenu à dénoncer et à dévoiler toute tentative de dévoyer l’Intifada de sa voie, et a agi et agit constamment aux côtés du peuple pour réaliser les principaux buts pour lesquels elle fut déclenchée.
Le principal objectif et le plus important que poursuit le Mouvement est la libération de la Palestine, de toute la terre palestinienne. Il sait parfaitement que la voie pour y arriver est semée par la douleur et les difficultés, et le Mouvement a payé, dans cette voie, une énorme quantité de sang, au moment où des dizaines de ses militants sont détenus dans les prisons de l’ennemi. Il considère normal que ce prix soit payé pour ceux qui aspirent à la liberté et la libération.
Pour le Mouvement du Jihad, l’Intifada est un état populaire qui se propulse des profondeurs de la foi, des profondeurs de la souffrance dans la confrontation avec l’ennemi qui ne laisse aucun moyen répressif sans l’essayer, et qui réalise que plus il intensifie sa terreur et sa tyrannie, plus l’Intifada intensifie ses coups et sa violence.
Le Mouvement du Jihad islamique mise sur la volonté vive du peuple dans tous les affrontements et réalise que le déclenchement de l’Intifada aujourd’hui va se poursuivre jusqu’à parvenir au but recherché, qui est d’obliger l’ennemi à arrêter son agression, d’unifier la vision et la boussole envers la cause centrale, dimposer de nouvelles réalités sur le terrain, qui donnent à nouveau considération à la ligne et la voie de la résistance.
Tout comme la première et la seconde Intifada ont laissé des traces sur l’entité de l’ennemi, l’Intifada al-Quds a bousculé toutes les prévisions. Elle a suscité la peur et la division au sein des rangs sionistes, et a causé des crises économiques et psychologiques étouffantes, et elle a unifié le peuple palestinien et ses forces résistantes.
L’Intifada est, à notre avis, la découverte de soi et de l’identité, l’incendie dans la maison fortifiée, et par conséquent, la révolution de l’intérieur, la pureté de l’intérieur, a acquis sa place naturelle.
L’intifada a rapproché l’ensemble vers al-Quds, plus qu’à aucun moment antérieur.

Source : alqudsnews.net

Publié le 24-10-1015

Traduction : Baladi

print