La libération de la Palestine est l’avenir des peuples arabes

982 vues
image_pdfimage_print
marche_palestine-99e7dDès son origine, le projet sioniste a comme objectif de faire disparaître l’identité arabe et musulmane de la terre de Palestine en expulsant la totalité de la population indigène. La Nakba n’est pas seulement une Catastrophe pour les Palestiniens, elle est une injustice pour la Nation arabe tout entière. Elle représente une violation de l’intégrité du territoire et de la dignité de cette Nation, l’échec du projet d’un grand Etat arabe et le dépeçage de la région par l’impérialisme occidental. Elle est aussi le signe de la défaite des régimes issus des mandats coloniaux. La Palestine, une et indivisible, est la Cause de la nation arabe tout entière ; d’elle dépend l’existence et la souveraineté du peuple arabe.

 

« Le voici, le fils de l’Algérie,
Qui a accompli son parcours victorieux
Le voici qui se tourne vers le lever du soleil
Répondant aux appels de Hifa et Yafa
Notre armée est la vôtre et sommes prêts
A répondre aux appels des voix arabes
Nous souffrons d’une profonde plaie
Qui ne guérira que grâce au remède de la fraternité
Tant que la moindre partie arabe continuera à souffrir »
Salah Kharfi, poète algérien

Contrairement à ce que prétend la propagande sioniste, la Palestine ne fut jamais « une terre sans peuple ». La Palestine est une terre arabe et n’a cessé, depuis quatorze siècles, d’être à la fois un centre politique et économique, ainsi qu’un carrefour culturel, religieux et intellectuel.

La Palestine est le centre de gravité de l’unité arabe, l’axe de ses révolutions, l’horizon qui l’inspire et lui donne sa ferveur. Cette terre ne fut jamais négligée. Les guerres et les batailles menées depuis les Croisades contre tous les prédateurs venus d’Occident montrent que la libération et l’indépendance de la Palestine ont toujours été au cœur des préoccupations du monde arabe.

Ainsi la Nation arabe, et plus largement islamique, a combattu et continue de combattre le colonialisme occidental et sioniste en Palestine. Elle a toujours refusé de reconnaître l’Etat d’Israël et les faits accomplis sur le terrain. Même si le monde entier venait à admettre l’entité sioniste, il resterait toujours une voix indéfectible pour dire « non » : la voix arabe et islamique.

Dès son origine, le projet sioniste a comme objectif de faire disparaitre l’identité arabe et musulmane de la terre de Palestine en expulsant la totalité de la population indigène. La Nakba n’est pas seulement une Catastrophe pour les Palestiniens, elle est une injustice pour la Nation arabe tout entière. Elle représente une violation de l’intégrité du territoire et de la dignité de cette Nation, l’échec du projet d’un grand Etat arabe et le dépeçage de la région par l’impérialisme occidental. Elle est aussi le signe de la défaite des régimes issus des mandats coloniaux. La Palestine, une et indivisible, est la Cause de la nation arabe tout entière ; d’elle dépend l’existence et la souveraineté du peuple arabe.

Depuis 60 ans, l’Etat sioniste et l’impérialisme occidental, qui défendent leurs intérêts mutuels, mènent une guerre sans merci et sèment la terreur dans toute la région. Les peuples arabes combattent le sionisme non seulement à cause de l’oppression subie par les Palestiniens, mais aussi parce que l’entité coloniale est l’ennemie de leur propre liberté et leur souveraineté. Ainsi la cause palestinienne est solidement implantée dans la conscience des masses populaires : elle représente la voie de la libération générale contre le néocolonialisme, le symbole de la lutte pour l’émancipation face à l’impérialisme et la base sur laquelle s’édifie l’unification du monde arabe.

Si le chemin vers la libération est semé d’embûches et si l’inanité des Etats arabes et de leurs gouvernements corrompus a, jusqu’à présent, ralenti la marche vers la victoire, les peuples savent qu’eux seuls peuvent réaliser l’idéal arabe. Les défaites récentes subies par l’entité sioniste en 2006 au Liban, puis en 2009 à Gaza, puis les soulèvements arabes de 2011, montrent que la résistance et la volonté des peuples sont capables de renverser des rapports de force établis depuis longtemps. Les guerres impérialistes ne se font plus contre des armées arabes à la solde des régimes soumis au diktat occidental, mais contre les peuples résolus à mettre un terme à la plus grande injustice de l’histoire moderne. Les peuples savent maintenant qu’ils sont capables de transformer toute la réalité géopolitique de la région.

L’avenir du monde arabe se confond avec le destin de la Palestine.

  Comité Action Palestine

print