1 386 vues

9 août 2014

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

A vous les êtres libres, solidaires du peuple palestinien à Gaza, en France, aujourd’hui, samedi 9 aout 2014. Gaza est uns des territoires occupés par Israël en 1967. La résolution 242 du conseil de sécurité des Nations Unies exige le retrait d’Israël de tous les territoires occupés. Il n’existe presque aucun autre Etat colonial à part Israël. Israël est un des colonialismes les plus vils, et pratique de façon systématique la discrimination raciale. Les pays du monde, l’ONU, le droit international condamnent le colonialisme. Et la lutte contre le colonialisme est légitime, par tous les moyens nécessaires, y compris la lutte armée.
Notre peuple n’est en sécurité nulle part. Israël attaque notre peuple à Gaza, en Cisjordanie et dans les territoires occupés en 1948. Israël pratique le meurtre, la détention arbitraire, la torture, le siège, le vol de terres, la destruction des maisons.
Israël est armé d’armes de destruction massive, avec le soutien des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France. Ces Etats assurent aussi à Israël un soutien politique total, au lieu de soutenir le droit. Le droit, que représente la Palestine et son peuple.
Israël a signé les accords Oslo avec l’OLP, organisation de libération de la Palestine. Ces accords prévoient l’établissement d’un conseil législatif : aujourd’hui, Israël arrête les députés de ce conseil législatif et son président, car ils s’opposent à l’occupation.
Les accords d’Oslo prévoient l’édification d’un port, d’un aéroport, et la possibilité de pêcher jusqu’à 20 miles marins. Israël a bafoué ces accords et a imposé le siège de Gaza depuis l’Intifada d’Al Aqsa (en 2000) et a ré-occupé la Cisjordanie, détruit l’aéroport, interdit la construction du port et condamné à une mort lente les 2 millions d’habitants de la bande de Gaza, dont le blocus s’est renforcé après 2007.
Et Israël a conduit ses agressions militaires contre Gaza fin 2008 et fin 2012, comme aujourd’hui, et a tué des milliers de personnes, détruit des dizaines de milliers de maisons, sans que personne ne l’en empêche et ne s’oppose à ce nouveau nazisme.
La résistance palestinienne a pris la décision de mettre fin à ce blocus qui représente une mise à mort lente de la population de la bande de Gaza. La résistance se bat pour la fin du blocus, la construction d’un port et d’un aéroport, l’ouverture des passages vers le monde, la possibilité de pêcher au large, la liberté pour tous les prisonniers, la fin des attaques contre ceux qui cultivent leurs terres.
La résistance palestinienne et aujourd’hui unie face à l’agression israélienne et combat avec le soutien des êtres libres de ce monde, des peuples libres, et tous les Etats qui ont affirmé leur condamnation de ces agressions répétées, notamment dans le monde arabo-musulman et en Amérique Latine.
Les Etats-Unis soutiennent l’agression nazie des israéliens contre notre peuple et se pose ainsi en ennemi du peuple
palestinien qui veut la liberté et l’indépendance. La France soutien aussi Israël, ce qui va à l’encontre de ce que
devrait faire une des premières démocraties du monde. Est-ce que c’est ça votre démocratie ? Vous soutenez les sadiques israéliens et vous voulez nous interdire de répondre et combattre ?

Il est demandé aujourd’hui à tous les peuples libres de montrer leur humanité et de soutenir les revendications de notre peuple et sa résistance : non à l’agression sioniste, non au blocus, oui à la liberté, oui à la l’indépendance.hamas3

Ce mouvement populaire ne doit pas se limiter aux manifestations, aussi importantes soient-elles. Il faut s’organiser, pour faire pressions sur les élus, les décideurs, les gouvernements, les médias, continuer de protester devant les ambassades israéliennes et les bâtiments des Nations-Unies et les Etats qui soutiennent Israël.
Notre peuple en Palestine n’oublie pas ceux qui se tiennent à ses côtés dans cette bataille. Et je demande aux autres : si vous ne montrez pas votre humanité aujourd’hui face à cette agression, quand le ferez-vous ?

Je vous salue tous mes frères et sœurs, salam aleykoum !

Dr Issam Adwan, délégué du Hamas aux affaires des réfugiés

print