5 237 vues
image_pdfimage_print

Une semaine à peine après le déclenchement de l’agression sauvage « Colonnes de fumée » (ou « Pilier de défense » selon la propagande française) contre la bande de Gaza, l’entité coloniale sioniste s’est vue dans l’obligation de capituler devant la détermination de la Résistance palestinienne. Promettant l’enfer aux Palestiniens, les « piliers se sont effondrés » et les sionistes ont vite déchanté face à la puissance de feu des groupes armés palestiniens. Jamais l’Etat usurpateur n’avait été touché aussi profondément au cœur du territoire qu’il occupe depuis 1948 : les roquettes palestiniennes se sont abattues sur toutes les colonies du Sud, mais aussi jusqu’à Tel aviv et Jerusalem occupée, à plus de 80 km de Gaza. Cette défaite à la fois militaire et politique ne peut qu’accélérer la chute de l’entité sioniste.

Depuis l’attaque meurtrière de 2009 qui avait fait plus de 1500 martyrs, et malgré le blocus, la Résistance palestinienne s’est minutieusement préparée. Elle vient de montrer au monde entier qu’avec patience et détermination, organisation et discipline, les dominés peuvent inverser les rapports de force. Cela prouve que la résistance est la seule voie pour la libération de la Palestine. Le peuple palestinien a fait reculer la 4ème armée du monde et a imposé ses conditions à l’ennemi. Après les défaites de 2000 et 2006 contre la résistance libanaise, puis celles de 2009 et de 2012 contre la résistance palestinienne, l’invincibilité de l’armée sioniste est à ranger dans le dossier des grands mythes inventés par les sionistes. L’ordre des choses a vraiment changé, en atteste la rapidité avec laquelle l’accord de cessez-le-feu a été conclu. Il faut saluer cette victoire et rendre aussi hommage aux 160 martyrs, dont 42 enfants, ainsi qu’aux responsables militaires de la Résistance tombés au combat. Comme par le passé, naitront d’autres résistants acharnés pour poursuivre le combat jusqu’à la libération totale de la Palestine.

Cette victoire démontre également la puissance de l’axe de la Résistance au sionisme et à l’impérialisme dans la région. Le soutien sans faille de l’Iran, de la Syrie, du Hezbollah à la résistance palestinienne, et ce malgré les divergences politiques, a représenté un élément majeur de ce succès. Les pétromonarchies sont, quant à elles, de manière évidente du côté des puissances occidentales. Les Palestiniens sauront reconnaitre leurs vrais alliés.

Les Palestiniens reconnaitront également ceux d’entre nous qui les soutiennent vraiment. Depuis plus de 60 ans, les sionistes mènent une lutte à mort contre le peuple palestinien qui n’a pas d’autre choix que de résister, de riposter à la violence par la violence. Le temps de la compassion et des slogans creux est révolu. Aujourd’hui il faut clairement se situer du côté de la résistance armée du peuple palestinien et soutenir de manière inconditionnelle sa volonté inébranlable de défendre ses droits en combattant la barbarie coloniale juive en Palestine.

Ici, en France, notre solidarité passe obligatoirement par un combat contre le sionisme. Cette idéologie est celle de la politique officielle de l’Etat français qui soutient de manière indéfectible les hordes sionistes venues du monde entier dans leur volonté de destruction du peuple palestinien. Nous devons chaque jour dénoncer l’Etat français, mais aussi toute la classe politique et les médias qui se prosternent devant le CRIF, une organisation sioniste et raciste.

Sans nul doute, cette nouvelle victoire est un pas de plus vers la libération de toute la Palestine. Dans cette lutte sans merci, le Comité Action Palestine est du côté du peuple palestinien, de manière inconditionnelle et ne cessera d’apporter sa contribution dans le combat contre le sionisme.

Vive le peuple palestinien, vive la Palestine arabe libre.

Comité Action Palestine

print