198 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine, 22 juin 2024

A l’appel des organisations de gauche et des syndicats samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Bordeaux et de France, effrayés par les résultats du Rassemblement National aux élections européennes. La situation politique est jugée très préoccupante en raison de la montée du « fascisme » et de l’irrésistible ascension politique de l’extrême droite. Rien de plus légitime. Il vaut mieux prévenir que guérir. Il faut agir avant que l’extrême droite n’accède au pouvoir.

Rien de plus légitime mais aussi rien de plus égoïste sur le plan politique. Depuis 9 mois, les forces armées sionistes déciment les Palestiniens. Des instances internationales, que l’on ne peut pas soupçonner d’être subversives, alertent sur le génocide et le crime contre l’humanité en cours en Palestine. Les images d’enfants palestiniens brûlés vifs et de Gaza presque entièrement ravagée par les militaires « israéliens » circulent quotidiennement sur les réseaux sociaux et parfois dans les grands médias officiels. Pourtant, les organisations de gauche et les syndicats, hormis la fraction dite radicale, n’ont que très peu réagi contre la politique génocidaire « israélienne ». Ils sont effrayés par l’idée d’accession au pouvoir de l’extrême droite et restent passifs devant la politique sanguinaire des forces sionistes en Palestine.

La gauche traditionnelle combat l’extrême droite ici, mais elle reste de marbre devant un massacre perpétré par « Israël », soutenu et armé par les grandes puissances occidentales dont la France. A-t-on entendu les organisations syndicales appeler d’une seule voix à bloquer les entreprises d’armement en soutien au peuple palestinien ? A-t-on vu la gauche se lever comme un seul homme pour dénoncer le génocide ? Rien de cela ! Au contraire, les syndicats brillent par leur silence complice et la gauche traditionnelle, par la voix du Parti socialiste, soutient inconditionnellement « Israël ». Fallait-il s’attendre à autre chose de la part de cette gauche qui a participé aux massacres coloniaux comme ceux commis pendant la guerre d’Algérie ?

Même la gauche dite radicale a mis un étouffoir sur sa position propalestinienne dans le compromis politique qui a donné naissance au Nouveau Front Populaire. Le programme de ce front mentionne une vague promesse de reconnaissance d’un Etat palestinien alors qu’il n’hésite pas, en revanche, à désigner les résistants palestiniens comme des « forces terroristes ». La messe est dite. Le soutien à la résistance du peuple palestinien attendra ! Les défenseurs de la cause palestinienne ne peuvent pas se bercer d’illusions sur le Front populaire lorsque des sionistes notoires comme Raphaël Glucksmann ou François Hollande en sont membres. François Hollande n’a-t-il pas souhaité faire un chant d’amour pour « Israël » et Netanyahou ? Censée combattre sans concession le Rassemblement National, la gauche socialiste est en compétition avec ce mouvement pour savoir qui défend le mieux « Israël ». Ils ont un point commun : voir la Palestine disparaitre de la carte du monde.

Dans le flou de la situation actuelle, des sionistes tels que Serge Klarsfeld appellent à voter pour le Rassemblement national. Depuis le début des années 2000, les sionistes forment une alliance objective avec l’extrême droite pour stigmatiser la communauté arabo-musulmane, supposée propalestinienne et, donc antisémite à leurs yeux. Le raisonnement des sionistes est totalement guidé par les intérêts d’ « Israël ». Pour eux, le Rassemblement National pourra mater mieux que quiconque les soutiens du peuple palestinien. L’extrême droite et les sionistes ont, eux aussi, un point commun : la haine raciste et islamophobe.

Dans le contexte de la crise politique ouverte par la dissolution de l’Assemblée nationale, les défenseurs de la cause palestinienne doivent partout dénoncer les hypocrites et les menteurs de tout bord. Ils doivent continuer, dans le bruit et la fureur des combats électoralistes actuels, à porter haut et fort la voix des Palestiniens. A défendre par tous les moyens disponibles la juste cause de la résistance palestinienne. Vive le peuple palestinien !

Palestine vivra ! Palestine vaincra !

print