1 278 vues
image_pdfimage_print

le 1/12/2013 10:40:00 (146 lectures)

Historiquement, c’est le destin particulier de la Palestine qui a contribué à faire de la cause du peuple palestinien une cause de première importance. La Palestine, à l’instar des autre pays du Sud, a commencé à subir les affres de la colonisation occidentale dès la fin du 19ième siècle. Cependant, c’est au moment où les pays d’Asie et d’Afrique commençaient à se décoloniser que la domination anglaise fut remplacée par la domination juive. En effet, en mai 1948 est créé l’Etat sioniste qui correspond à la Nakba ou grande catastrophe pour les Palestiniens. Cette particularité historique a alors d’emblée été perçue comme lourde de sens par les peuples arabes et l’ensemble des peuples en lutte. L’Occident ne peut exister que par la spoliation, l’exploitation, la colonisation des autres peuples et l’implantation d’un Etat colonial juif au Moyen-Orient permet à la fois de contrôler cette région et de poursuivre sous une forme renouvelée la domination impérialiste. Ce fut une manière de contrecarrer le processus de décolonisation à l’œuvre et les peuples opprimés en ont saisi tout le sens et la portée. La Palestine est alors devenue la cause centrale pour tous les Arabes, pour tous les Musulmans, pour tous les opprimés à travers le monde.


La trajectoire historique particulière de la Palestine depuis la fin du 19ième siècle a fait de cette petite nation le lieu de concentration des contradictions mondiales, le champ des rapports de force internationaux et la cause de tous les peuples opprimés de cette planète. Parce qu’elle est au centre d’un affrontement séculaire entre le Nord et le Sud, parce qu’elle est le carrefour où se joue la pérennité de la domination occidentale ou la libération des peuples, la Palestine est devenue l’enjeu géopolitique majeur, l’enjeu qui fait vibrer tous les cœurs.

Historiquement, c’est le destin particulier de la Palestine qui a contribué à faire de la cause du peuple palestinien une cause de première importance. La Palestine, à l’instar des autre pays du Sud, a commencé à subir les affres de la colonisation occidentale dès la fin du 19ième siècle. Cependant, c’est au moment où les pays d’Asie et d’Afrique commençaient à se décoloniser que la domination anglaise fut remplacée par la domination juive. En effet, en mai 1948 est créé l’Etat sioniste qui correspond à la Nakba ou grande catastrophe pour les Palestiniens. Cette particularité historique a alors d’emblée été perçue comme lourde de sens par les peuples arabes et l’ensemble des peuples en lutte. L’Occident ne peut exister que par la spoliation, l’exploitation, la colonisation des autres peuples et l’implantation d’un Etat colonial juif au Moyen-Orient permet à la fois de contrôler cette région et de poursuivre sous une forme renouvelée la domination impérialiste. Ce fut une manière de contrecarrer le processus de décolonisation à l’œuvre et les peuples opprimés en ont saisi tout le sens et la portée. La Palestine est alors devenue la cause centrale pour tous les Arabes, pour tous les Musulmans, pour tous les opprimés à travers le monde.

Aujourd’hui encore, tout concourt à faire de la Palestine une cause de la plus haute importance, un enjeu capital pour l’avenir du monde. Car c’est en ce lieu que viennent se précipiter l’ensemble des rapports de force régionaux et mondiaux. En tant que terre arabe, sa colonisation est une atteinte à l’intégrité du monde arabe. En tant que nation abritant le 3ième lieu saint de l’islam (Al Quds), c’est l’ensemble du monde musulman qui est meurtri par la domination juive de la Palestine. En tant que pays vivant l’oppression de la colonisation, elle est une cause universelle, la cause de tous les damnés de la terre. Vu sous un autre angle, l’alliance quasi-fusionnelle entre les États impérialistes occidentaux et le sionisme constitue un autre facteur de la dimension stratégique du combat en Palestine. Pour les Etats occidentaux, le maintien de l’Etat sioniste et d’une colonie juive occidentale est un instrument de leur suprématie sur le Moyen-Orient, le monde arabo-musulman et in fine sur le monde étant donnée l’importance géostratégique de cette région. En outre, les élites sionistes aux Etats-Unis et en Europe, qui ont une influence décisive sur la politique étrangère, œuvrent sans relâche au soutien sans faille apporté à l’entité coloniale d’Israël. Les Palestiniens ont donc face à eux non seulement un Etat-colonie et une population coloniale mais aussi une coalition d’États d’impérialistes emmenée par le sionisme mondial. L’affrontement en Palestine est donc conflit mondial en miniature qui peut en fonction des circonstances dégénérer en déflagration mondiale. Ainsi l’agression contre la Syrie fomentée par le bloc occidental et les pétromonarchies participe de l’agenda sioniste dans lequel la destruction de l’axe de résistance à l’impérialisme (Iran-Syrie-Hezbollah) est une priorité absolue.

Ainsi la lutte des peuples pour leur propre émancipation se confond avec la lutte du peuple palestinien pour sa propre liberté. Les peuples ont très bien compris cette dynamique positive des luttes et savent que l’indépendance de la Palestine est synonyme de la mort du néo-colonialisme occidental et du sionisme.

         Comité Action Palestine

print