1 443 vues
liberte[1]Charlie Hebdo a reçu un soutien unanime de la classe politique et médiatique pour défendre la liberté d’expression. Rien d’étonnant à cette unanimité, la judéophobie dans les années 30 faisait aussi l’unanimité dans la classe politico-médiatique…La défense de la liberté d’expression n’est qu’hypocrisie car l’éviction de Siné de Charlie hebdo pour de supposés propos antisémites (Charlie hebdo a été condamné dans cette affaire) n’a pas mobilisé ces hypocrites islamophobes. Que dire alors de la liberté d’expression s’agissant de Dieudonné qui a eu le tort de caricaturer un colon juif ? Eric Blanrue a raison de lancer un défi à Charlie Hebdo : faites nous rire avec une Shoah Hebdo…

On ne savait pas que les soixante-huitards de Charlie Hebdo, grands amateurs de cocktails molotovs lorsque ceux-ci sont lancés sur des policiers, des pompiers, des manifestants catholiques ou musulmans, considéraient que cela devenait répréhensible lorsque la cible était…Charlie Hebdo. Ce répugnant canard de fausse provoc, fort avec les faibles, faible avec les forts, passé sous pavillon sioniste sous le règne de Philippe Val, s’était notamment illustré pas sa campagne de caricatures contre le prophète de l’Islam. On peut aussi compter sur lui pour injurier tout ce qui de près ou de loin ressemble à un catholique.

Ne lui demandez pas en revanche de s’attaquer à des symboles sionistes, juifs ou shoahtiques. A Charlie Hebdo, on ne mélange pas les torchons goys avec les serviettes juives. Ainsi si le journal annonce qu’il titrera mercredi sur « Charia (législation) Hebdo », ne comptez pas sur lui pour titrer sur « Shoah Hebdo » par exemple, d’ici à sa fermeture révolutionnaire…

On a donc droit à une levée de bouclier de toute la camarilla libérale-sioniste pour défendre la « liberté d’expression », et dénoncer le fanatisme, sans d’ailleurs que les auteurs ne soient connus. Florilège :

« Si je peux aider Charlie Hebdo à retrouver des locaux, je le ferai » – Bertrand Delanoë

Jean-Luc Mélenchon : « Si c’est un incendie volontaire, c’est tout à fait répugnant ».

Jean-François Copé qualifie l’incendie de Charlie Herbo d’attentat.

Christine Boutin : cet acte « manifeste un symptôme de violence. »

Souhaitons que les meilleurs des catholiques aient le même réflexe que certains musulmans à l’occasion de la manifestation contre la christianophobie à laquelle ils ont participé, et refusent de s’associer à cette opération de défense d’un journal qui confond injure et opinion, contre le christianisme comme contre l’Islam. [Eric Blanrue]
[Source : http://www.medialibre.eu/culture/charlie-hebdo-titre-sur-shoah-hebdo-et-recoit-un-coktail-molotov-texte-et-video/11102]

print