1 155 vues
526x297-jif[1]Le Comité Action Palestine est l’une des rares organisations en France à produire une analyse et à intervenir publiquement sur la question du lien étroit entre sionisme et islamophobie. L’analyse proposée permet de comprendre le lien entre l’oppression coloniale en Palestine et l’oppression sociale en France qui légitime une certaine forme de domination sociale et politique dans un contexte de crise.

L’islamophobie, fabriquée et entretenue par les « intellectuels médiatiques sionistes », chiens de garde de la domination sioniste dans un monde arabe aujourd’hui en transformation, est une arme raciste à double usage.

D’une part, cette islamophobie concourt à ôter toute légitimité aux mouvements islamiques de résistance contre l’impérialisme et le sionisme à travers le monde, et à contrer toute forme de soutien en France aux peuples arabo-islamiques luttant pour leur émancipation, notamment au peuple palestinien qui combat le sionisme depuis plus de 100 ans…

Elle permet, d’autre part, de neutraliser le potentiel contestataire des populations immigrées en France, en fabriquant l’image d’un musulman antirépublicain, sexiste et violent, en marge du code culturel dominant, l’objectif est bien de normaliser les discriminations et la répression contre les minorités issues des anciennes colonies.

Afin de mieux cerner cette problématique, le Comité Action Palestine a organisé un cycle de conférences au cours de la deuxième quinzaine de juin 2011 qui visait à condamner le sionisme comme mouvement politique colonialiste et raciste implantés dans les pays occidentaux et plus particulièrement en France.

Nous vous présentons, sur les liens suivants, les interviews des principaux intervenants qui ont participé à ce cycle de conférences.

Pierre Tévanian

Abdelaziz Chaambi

Rokhaya Diallo

  

 

print