Carnage à Gaza : la barbarie israelienne à l’état pur

1 096 vues
image_pdfimage_print
le 29/12/2008 2:50:00 (895 lectures)

 

 Le Comité Action Palestine vous appelle à un rassemblement pour dénoncer l’odieux massacre et soutenir la résistance du peuple palestinien :

LE LUNDI 29 DECEMBRE A 18H00 DEVANT LA MAIRIE DE BORDEAUX.


Le Comité Action Palestine a toujours défini l’état israélien comme un état programmé pour la destruction du peuple palestinien. Les derniers massacres {des centaines de morts} perpétrés à Gaza depuis le samedi 27 décembre le confirment. Cet Etat n’a d’autre objectif que l’épuration ethnique et la guerre contre tous les peuples du Moyen-Orient. Une politique de crimes de masse et d’expulsions, d’assassinats « ciblés » et d’emprisonnement des résistants.

Cet Etat sanguinaire a une imagination inépuisable en cette matière. En effet, depuis 18 mois il a imposé un blocus à Gaza pour affamer la population palestinienne. L’objectif était de mettre à genoux Gaza la rebelle. Mais ce blocus a constitué un échec politique pour les sionistes, car la résistance est plus forte que jamais. C’est pour cette raison que l’Etat colonial passe à une autre phase de sa politique génocidaire : la liquidation par les bombardements aériens de la résistance et de la population palestinienne. Mais après chaque répression la résistance en sort encore plus forte. C’est ce que les dirigeants criminels d’Israël ne comprennent pas.

En revanche, ils ne comprennent que le langage de la force. En 2006, les israéliens ont été vaincus et humiliés par la résistance libanaise. C’est la preuve encore une fois qu’Israël ne peut plier que face à une résistance forte, une résistance qui utilise le même langage que lui.

La résistance palestinienne n’a pas le choix, elle répondra à la violence coloniale par la résistance sous toutes ses formes.

Mais face au crime sioniste, il faut mesurer toute la bassesse et la servilité des médias français qui répètent les communiqués de l’armée israélienne : « Israël répond aux roquettes du Hamas », « le HAMAS a rompu la trêve », etc. Faut-il rappeler que l’Etat israélien a massacré des dizaines de Palestiniens depuis le début de la trêve qui a commencé en juin 2008 ?

Fallait-il laisser les escadrons de la mort israéliens semer la terreur et massacrer des Palestiniens sans réagir ? Quelle trêve aussi lorsqu’un million et demi de Palestiniens de Gaza sont soumis à un blocus les asphyxiant ? Quelle trêve alors que la colonisation se poursuit ?

La tactique sioniste est sans surprise : mener des « négociations de  paix » ou signer des trêves tout en continuant à coloniser et à exterminer. C’est la politique du fait accompli à laquelle la résistance palestinienne ne veut pas se soumettre !

Alors que dire de la réaction occidentale ? Hypocrite comme d’habitude ! Une hypocrisie qui dissimule mal le soutien apporté à l’entité sioniste ! Que dire alors du silence honteux des partis politiques français qui ont l’indignation très sélective !

Les Etats croupions arabes ne font pas mieux, ils condamnent verbalement mais soutiennent dans les faits l’Etat israélien. Les dirigeants arabes ont depuis longtemps trahi la cause palestinienne, mais ils sont toujours fidèles à leurs maîtres israéliens et étasuniens qui leurs offrent leur protection ou les achètent à coup de milliards de dollars. Ils se donnent au plus offrant ! La palme revient au dictateur corrompu égyptien qui, d’après certaines informations, a préparé avec les dirigeants terroristes d’Israël cette agression contre Gaza.

Mais plus près de nous, il existe des formes de collaboration aussi condamnables. C’est le cas d’Alain Juppé qui poursuit le jumelage de la ville de Bordeaux avec la ville israélienne Ashdod. Alain Juppé et son conseil municipal savent très bien que cette ville a été élevée sur la destruction de villages palestiniens et le massacre de leurs habitants. C’est en toute conscience donc que la mairie de Bordeaux collabore avec un Etat énocidaire. Le Comité Action Palestine fera tout le nécessaire pour empêcher les actions menés dans le cadre de ce jumelage, et invite dès maintenant toutes les associations antisionistes et toute personne éprise de justice à lutter ensemble pour dénoncer ce jumelage.

Malgré les trahisons, la lâcheté et la bassesse des Etats, des partis politiques et des intellectuels, le peuple palestinien saura faire face à cette nouvelle et douloureuse épreuve. Il en sortira encore plus fort et nous montrera la voie du courage et de la dignité, la voie de l’émancipation.

Plus que jamais nous devons condamner le sionisme, idéologie criminelle, raciste et colonialiste et soutenir la résistance et la lutte du peuple palestinien jusqu’à la victoire et la satisfaction des revendications légitimes :

– la fin de l’occupation et le droit à l’autodétermination
– la reconnaissance du droit inaliénable au retour de tous les réfugiés chez eux
– la libération de tous les résistants emprisonnés 

print