189 vues
image_pdfimage_print

Le jeudi 26 avril à 20h,

salle St Augustin, place de l’Eglise St Augustin à Bordeaux (tram A arrêt St Augustin)

Conférence-Débat avec

Nada AWAD,

chargée de mission au Centre d’Action Communautaire de l’Université d’al-Quds

En décembre 2017, Donald Trump prend la décision de transférer l’ambassade américaine en Israël à Jérusalem, impliquant de facto une reconnaissance de cette ville comme la capitale de l’Etat sioniste, niant ainsi le Droit international et les droits du peuple palestinien. Cette ambassade devrait ouvrir le 14 mai 2018, date choisie symboliquement pour marquer le 70ème anniversaire de la création de l’Etat Israélien. Mais pour les Palestiniens, cette date est aussi et surtout celle de l’occupation de la Palestine et la tentative d’anéantissement de la Palestine, dont le nom arabe est la Nakba (la catastrophe). La pression sur al-Quds n’est pas nouvelle et depuis 2015, les Palestiniens en ont fait l’épicentre de leur résistance populaire.

Quels sont donc les enjeux de cette bataille pour al-Quds ? Quelles sont les conséquences de la décision de Donald Trump, non seulement pour le peuple palestinien, mais aussi pour tous les peuples de la région ? De quels moyens disposent les Palestiniens pour lutter contre l’épuration ethnique ? Voilà quelques questions auxquelles nous tenterons de répondre avec Nada Awad au cours de cette soirée.

Nada Awad est chargée de mission au Centre d’Action Communautaire de l’Université d’al-Quds où elle est responsable des campagnes de sensibilisation et de défense des droits des Maqdissis, les habitants palestiniens de Jérusalem. Diplômée de Sciences Po Paris, elle est spécialiste de droit humanitaire.

https://www.facebook.com/events/1646246672162209/

print