888 vues
image_pdfimage_print

 COMITE ACTION PALESTINE dénonce la censure et tient à assurer de son soutien Effort 2 Conscience

Communiqué Effort 2 Conscience :

Annulation de concerts suite à la censure de 3 textes par la Direction Générale de l’Association des Centres d’Animation de la Ville de Bordeaux.

L’association EFFORT 2 CONSCIENCE a pris la décision d’ANNULER l’ensemble des concerts de restitution « 1 Corde à son Art – Bordeaux 2013», décision consécutive à la censure de 3 morceaux faite par la Direction Générale de l’Association des Centres d’Animation de la Ville de Bordeaux.

Explications :

Suite au 1er concert de restitution du projet « 1 Corde à son Art – Bordeaux 2013 », qui a eu lieu le vendredi 17 Mai au CIAM, 35 Rue Leyteire à Bordeaux, la Direction Générale de l’Association des Centres d’Animation de Quartiers de la Ville de Bordeaux (ACAQB) a décidé de censurer 3 morceaux écrits par les jeunes.

La Direction Générale de l’Association des Centres d’Animation de Quartiers de la Ville de Bordeaux, nous a imposé leur retrait, sans consultation : ces 3 morceaux étant aux yeux de la Direction Générale incompatibles avec les valeurs prônées par l’ACAQB. L’association prétend que ces textes sont en contradiction avec les articles 3 et 4 des Statuts des Centres d’Animation :

« le respect des convictions individuelles et dans l’indépendance à l’égard des partis politiques et des groupements confessionnels » (article 3 des Statuts),

« l’esprit laïque, de liberté et de partage, d’ouverture, de dialogue, de pluralisme et de neutralité », en contradiction par voie de conséquence, selon lui avec l’art. 4 des statuts lequel précise que « toute propagande religieuse, politique est interdite ».

Suite à cette censure, nous avons souhaité manifester notre désaccord : E2C a décidé d’annuler les concerts « 1 Corde à son Art – Bordeaux 2013» et suspendre l’intégralité des opérations menées au sein des centres d’animation de la Ville de Bordeaux.

Depuis maintenant 10 ans sur la Communauté Urbaine de Bordeaux, et depuis 2007 au sein de l’ACAQB, nous nous sommes toujours portés garants des textes défendus sur scène.

Pour le projet « 1 Corde à son Art – Bordeaux 2013 », l’intégralité des morceaux écrits et portés sur scène par les jeunes, est le résultat d’une action hebdomadaire menée d’Octobre 2012 à Mai 2013, au sein des 4 centres d’animation (Argonne, Bacalan, Le Lac, St Pierre).

Ce long processus permet à la jeunesse dans sa pluralité et sa diversité, de poser des mots sur leurs ressentis, leurs points de vue en développant une pensée puis en argumentant : ils parlent de leur vie, de leurs certitudes et de leurs questionnements, et ont bien compris au fil des années le poids de leurs mots.

Cet outil artistique favorise la construction et l’épanouissement individuel, facilite le dialogue et le rapport à l’autre (famille, amis, Institution…) ainsi que la mixité (sexe, géographique, origine sociale, pratiques et sensibilités musicales…).

Suite à la censure de ces 3 morceaux, nous nous posons désormais les questions suivantes :

Comment ouvrir le débat avec une jeunesse qui s’exprime dans des propos clairs qui ne sont ni diffamatoires ni injurieux, si la censure ne le permet pas ?

Au travers de textes écrits par des jeunes, ouvrir un dialogue co-construit avec le maillage des acteurs socio-éducatifs locaux, représente-t-il une opportunité ou un danger pour la démocratie ?

En attendant de pouvoir rencontrer le Conseil d’Administration de l’ACAQB et les partenaires financiers du projet « 1 Corde à son Art – Bordeaux 2013 » afin de débattre sur ces questions, nous souhaitions remercier familles, jeunes, parents, habitants rencontrés et l’ensemble des acteurs de terrain, professionnels et bénévoles qui œuvrent au quotidien aux côtés de la Jeunesse, qui ont facilité durant ces années la mise en place de ces espaces d’expression essentiels selon nous pour l’épanouissement individuel et la démocratie locale.

Effort 2 Conscience.

N’hésitez pas à partager. Merci.

http://www.effort2conscience.fr/

https://www.facebook.com/pages/Effort-2-Conscience/187765927903014

Voici le premier texte incriminé :

 » Couplet :

Deux, trois conneries si tu le veux,

Oui, il vaut mieux faire un long trajet,

Que de tracer une ligne droite.

Je préfère être un naufragé qu’avoir les pensées étroites.

La vie est plus précieuse qu’un sac de lingots d’or,

Mais cela on s’en rend compte un peu trop tard.

Pour la mort c’est quand elle frappe à la porte,

Qu’on dit « non je ne veux pas » ;

Trop tard, elle nous emporte, elle ne tient pas compte des choix.

Jeune égaré de la vie, retrouve vite ton chemin,

Tu seras ravi quand tu reverras les tiens, mais pour l’instant…

Refrain :

Cueille ta vie, le temps passe vite,

On ne sait jamais ce qui nous attend !

Qui t’a dit que ton chapitre était imposé par le temps ?

Ne néglige pas la religion qui peut t’emmener jusqu’à la-haut,

Mène ta vie comme une rébellion,

Sinon tu tombes dans le caniveau.

Couplet :

Chaque jour, on se plaint de la vie

En disant qu’elle n’est pas assez bien,

Mais combien l’ont réellement vécu,

Sachant que personne ne connait d’avance son contenu.

J’ai dû affronter quelques épreuves,

J’ai su gravir tous ses échelons.

Dans cette vie, on n’est que de passage de toute façon.

C’est pour ça que chaque jour on doit faire nos preuves,

La vie est une fleur, qu’elle soit belle ou moche.

Chaque pétale qui se détache, c’est une fleur qui s’envole.

Grâce à elle, du bonheur, tu en as plein les poches.

On craint la mort et critique la vie,

Alors que la nôtre, on ne veut pas que ce soit la fin.

On ne cesse de répéter, comment se relever après avoir vécu l’enfer.

Je dis qu’une vie sans embûche, cela n’existe pas,

Cessez de vous plaindre et regardez combien la vie est belle. « 

print