606 vues
image_pdfimage_print

Prise de paroles du Comité Action Palestine, lors de la manifestation du 1er Novembre 2023

Cette manifestation est la première autorisée à Bordeaux depuis le 7 octobre

De Deir Yassine, le village rasé par les sionistes en 1948, à Gaza aujourd’hui, en passant par Sabra et Chatila, l’histoire en Palestine est une histoire de massacres à grande échelle commis par les sionistes. Depuis 75 ans, Israël sème la terreur en Palestine. Son objectif est de vider la Palestine de ses habitants, de rayer la Palestine de la carte du Monde.

Au 25ème jour de bombardements, au moins 8 500 Palestiniens assassinés par les israéliens dont 4 000 enfants et bébés et des dizaines de milliers de blessés. C’est sans précédent : une guerre est faite aux enfants et aux bébés. Une guerre est faite aux hôpitaux, aux mosquées et aux églises.

Gaza est soumise à un blocus depuis 15 ans. Rien ne sort ni n’entre à Gaza sans l’aval des Israéliens. Aujourd’hui, Gaza est assiégée. L’eau est coupée, il n’y a ni électricité ni médicaments. Israël se venge de la manière la plus barbare contre des civils. On disait que Gaza est une prison à ciel ouvert. Gaza est devenu un charnier à ciel ouvert.

Cette guerre sioniste ne tue pas qu’à Gaza. En Cisjordanie aussi, les Israéliens massacrent tous les jours des civils.  C’est une guerre coloniale d’épuration ethnique, c’est un crime contre l’humanité.

Ces massacres qui n’ont jamais cessé sont justifiés et soutenus par le gouvernement Macron. Les médias sont tous alignés sur l’armée israélienne pour dire que les civils palestiniens méritent les bombardements. La plupart des médias et des dirigeants politiques sont racistes parce que pour eux, la vie d’un Palestinien ne vaut pas la vie d’un Israélien.

Malgré la censure et la répression, tout le monde voit la vérité et prend conscience que les sionistes sont des terroristes et des tueurs d’enfants. Et qu’ils font ça depuis 75 ans.

Mais depuis 75 ans, les Palestiniens résistent à ce terrorisme d’Etat soutenu par les pays occidentaux. Par tous les moyens, les Palestiniens résistent au génocide en cours. Ils ne connaitront pas le même sort que les Indiens en Amérique du Nord ou les Aborigènes en Australie, grâce à la résistance. La résistance est le seul moyen pour que les Palestiniens réalisent leur droit à l’autodétermination. Il faut soutenir la résistance, qui met en échec Israël.

Il faut se rappeler qu’en ce premier novembre, c’est l’anniversaire du jour du lancement de la guerre de libération en Algérie. Après 8 ans de guerre et 1,5 millions de martyrs, les Algériens ont obtenu l’indépendance. Les Palestiniens l’obtiendront aussi.

Il faut aujourd’hui se mobiliser pour que les 229 prisonniers israéliens soient échangés contre les 10 000 prisonniers palestiniens détenus par Israël. Il faut aussi exiger un cessez-le-feu pour que cesse le massacre. Il faut tout faire pour que justice soit faite en Palestine. Les Palestiniens doivent être soutenus ici, et partout dans le monde. Ne relâchons pas la mobilisation malgré les interdictions de manifester. Il faut utiliser tous les moyens à notre disposition pour soutenir les Palestiniens.

Malgré les morts par milliers à Gaza, malgré cette cruauté israélienne qu’on voit tous les jours, il faut rester optimiste. Mahmoud Darwich, poète palestinien, a écrit « Nous souffrons d’un mal incurable : l’espoir ».

La résistance palestinienne vaincra, la Palestine vaincra !

print