218 vues

Comité Action Palestine (22 mai 2021)

Depuis le début de la colonisation juive de la Palestine, le peuple palestinien a toujours résisté sous différentes formes à cette terrible entreprise de destruction de sa société. Malgré toutes les tentatives pour l’anéantir, il apparaît clairement aujourd’hui que les Palestiniens ne renonceront jamais à leurs droits et à leur liberté. Après les trois guerres de Gaza (2008 ; 2012 et 2014), les Gazaouis, malgré le blocus infâme, continuent de résister. Ils résistent aux sionistes, ils résistent contre l’Occident qui soutient Israël et contre la trahison de nombreux Etats arabes.

La violence de l’occupant est signe que la peur a définitivement changé de camp. Très sérieusement menacé par la résistance à l’intérieur et à l’extérieur, l’avenir de l’entité sioniste sur la terre arabe de Palestine parait, plus de 70 ans après sa création, plus compromis que jamais. Les multiples initiatives de Trump en faveur d’Israël (déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem, retrait de l’accord nucléaire signé avec l’Iran) et le soutien inconditionnel de Joe Biden témoignent de la crise de légitimité de la politique israélo-américaine dans le monde. Israël est en grande difficulté comme le sont les Etats-Unis au Moyen-Orient et dans le monde. Les guerres perdues dans cette région et le peu d’empressement des autres Etats à suivre l’exemple américain en installant leur ambassade à Jérusalem accentue le processus d’affaiblissement de la politique des Etats-Unis dans la région.

            Israël joue sa survie et résiste à son dépérissement inéluctable. Pour cette raison, chaque initiative militaire est soigneusement pesée et doit avoir des retombées politiques positives. Or, systématiquement les Palestiniens faussent les calculs des Israéliens. En mai 2019, les bombardements israéliens sur Gaza n’ont pas duré plus de 36 heures en raison de la spectaculaire riposte de la résistance palestinienne. Avec près de 700 roquettes lancées dont la plupart ont atteint leurs cibles, les Palestiniens ont contraint les agresseurs israéliens à reculer et à conclure en urgence un cessez-le-feu. Cette quatrième défaite israélienne vis-à-vis de la résistance palestinienne a démoralisé l’ennemi et a renforcé la détermination du peuple palestinien à obtenir justice et indépendance. Aujourd’hui un scénario semblable est en train de se répéter. Le cessez le feu signé aux conditions de la Résistance est une nouvelle défaite de l’entité sioniste. Loin d’affaiblir les capacités de résistance des Palestiniens, les israéliens ont peur parce qu’ils savent désormais qu’ils peuvent être frappés à tout moment et en tout lieu. Les rapports de force s’inversent et la peur change de camp.

Le Comité Action Palestine le soutient sur ce chemin et réaffirme les quatre principes suivants :

  • La condamnation du sionisme comme mouvement politique colonialiste et raciste.
  • Le soutien inconditionnel à la résistance du peuple palestinien et à son combat pour son auto-détermination et son indépendance nationale.
  • La reconnaissance du droit inaliénable au retour de tous les réfugiés chez eux.
  • La libération de tous les résistants emprisonnés et de Georges Ibrahim Abdallah, résistant de la cause palestinienne détenu depuis 36 ans dans les geôles de l’Etat français, alors qu’il est libérable depuis plus de 10 ans.
print