581 vues
image_pdfimage_print

Signez la pétition :

https://www.mesopinions.com/petition/politique/stop-jumelage-bordeaux-ashdod/227472?source=link&tmstp=1706907190&p=petition

Déjà connue pour son passé de port négrier, Bordeaux reste fidèle à sa réputation en maintenant son soutien à l’Etat-colonie Israël alors que ce dernier vient d’être reconnu par la Cour Internationale de Justice comme responsable d’actes à caractère génocidaire à Gaza. En effet Bordeaux est jumelée depuis 1984 avec la colonie israélienne d’Ashdod, construite sur les ruines du village palestinien d’Isdud, rasé en 1948 par les forces sionistes, et dont les 4000 habitants palestiniens ont été chassés et ont trouvé refuge à Gaza. Depuis cette date, les habitants d’Isdud et leurs descendants attendent l’accomplissement de leur Droit au Retour, pourtant reconnu au travers de la résolution 194 de l’ONU.
Déjà maintenue sous blocus depuis 15 ans et de nombreuses fois meurtrie par des attaques sionistes à répétition, Gaza est, depuis le 7 octobre 2023, sous le feu continuel de l’armée israélienne, avec plus de 25 000 tonnes de bombes larguées sur le territoire et plus de 27000 tués dont une majorité de femmes et d’enfants. Depuis 4 mois, cette prison à ciel ouvert est sans vivres, sans eau, sans électricité, sans aide, et subit des conditions les plus inhumaines que l’on puisse imaginer. L’aide humanitaire est actuellement bloquée dans le port d’Ashdod alors que des manifestants israéliens empêchent les camions de l’acheminer vers Gaza.

Et pourtant avez-vous entendu le Maire de Bordeaux prononcer la moindre déclaration à ce sujet ? L’avez-vous entendu remettre en cause le partenariat historique entre sa ville et Ashdod, pour dénoncer cette situation scandaleuse ? Non, pas un seul mot, pas une seule condamnation des massacres commis envers les Palestiniens et du sort ignoble de plus de 2 millions de Gazaouis.

Les Bordelais ne peuvent pas admettre ce silence complice face à l’horreur et au génocide en cours. Ils doivent réclamer haut et fort l’arrêt immédiat du jumelage avec Ashdod !

Photo d’Isdud avant la Nakba

print