495 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine, 20 avril 2024

« Israël » a perdu deux fois. La première fois, c’est le 7 octobre. Ce jour-là « Israël » vacille sous les coups des organisations palestiniennes. Par air, mer et terre, la résistance palestinienne, avec une audace sans précédent, met définitivement le mythe de l’invincibilité de l’Etat « israélien » dans les poubelles de l’histoire. L’arrogance et la suffisance des sionistes ont définitivement trouvé le chemin des égouts de l’histoire des sociétés coloniales. La surprise et l’humiliation sont totales.

Les Palestiniens devaient choisir. Soit entre une mort lente, avec une colonisation rampante mais certaine, accompagnée d’assassinats quotidiens et du maintien du blocus de Gaza. Soit la confrontation directe, les armes à la main, pour que cesse la colonisation. C’est cette deuxième option qui a été choisie et allait désormais changer la face du monde. Depuis 7 mois, les Palestiniens opposent une résistance de fer, héroïque à l’armée la plus puissante du monde puisqu’elle est l’armée de l’Occident. La guerre génocidaire « israélienne » est en réalité la guerre des Français, des Américains, des Anglais et des Allemands. Ce sont ces mêmes nations impérialistes qui avaient infligé à l’humanité deux guerres mondiales et risquent de nous entraîner encore dans une troisième guerre mondiale.

Parce qu’il ne parvient pas à vaincre les Palestiniens et à réaliser ses objectifs de guerre, « Israël » a opté pour une stratégie d’embrasement mondial en s’attaquant à l’Iran. Mais les sionistes ne savaient pas qu’ils allaient subir une deuxième défaite ce 13 avril 2024. C’est la première fois de la courte histoire de l’Etat sioniste qu’une puissance étrangère, avec une industrie militaire performante, bombarde avec missiles balistiques et drones le territoire « israélien ». Une défaite stratégique car le sentiment de sécurité des « Israéliens » vole en éclat. Les « Israéliens » savent maintenant que leurs ennemis riposteront aux agressions permanentes de l’armée sioniste. Les Palestiniens et les Iraniens rendront coup pour coup. La dissuasion ne fonctionne plus. « Israël » ne fait plus peur. Un chapitre s’est refermé et un nouveau s’est ouvert : « Israël » est à portée de missile palestinien, yéménite, irakien, libanais et iranien. Aucun endroit sur chaque parcelle occupée par « Israël » n’est sécurisé.

« Israël », bête et méchant, estime que tout est question de puissance militaire, que si l’Occident entre en guerre directe avec l’Iran alors l’étau de Gaza se desserrerait. Il ne peut pas vaincre une résistance populaire. Il ne peut pas vaincre parce que la résistance palestinienne est alliée désormais aux résistances yéménite, libanaise, syrienne et irakienne. Palestiniens, Libanais, Irakiens, Syriens et Yéménites ont compris qu’ensemble, intelligemment, ils pourront infliger une défaite cuisante au sionisme et aux Occidentaux. « Israël », bête et méchant, compte sur la force pure. La résistance mise sur la patience et l’intelligence tactique. Il faut épuiser l’ennemi avec la lourdeur de son équipement militaire, certes sophistiqué, mais inapte face à des résistants légers, agiles et fantômes. La stratégie du rouleau compresseur et génocidaire fait beaucoup de dégâts parmi les civils mais elle est inefficace pour vaincre la résistance.

L’implication directe de la puissance iranienne dans la bataille en cours va installer une guerre révolutionnaire juste et durable. Les Iraniens, les Yéménites, les Syriens, les Libanais, les Irakiens et les Palestiniens ont le même intérêt : vaincre « Israël » qui est la première ligne de front de l’impérialisme occidental. Cette guerre révolutionnaire est juste parce qu’elle affirme le principe élémentaire du droit à l’indépendance et à l’autodétermination des peuples. Elle sera durable parce que l’impérialisme joue sa survie dans cette région stratégique riche en ressources. Il utilisera tous les moyens pour sauvegarder sa domination. Mais ses dirigeants ne tirent pas de leçon de l’expérience. Et c’est tant mieux. Ils sont persuadés que ce qui a eu lieu en Algérie et au Vietnam ne se répétera pas. Ils sont persuadés que cette fois-ci ils vaincront la résistance des peuples. Ils sont dans l’illusion qui les mènera lentement et surement vers la défaite finale.

Palestine vivra ! Palestine vaincra !

print