294 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine, 3 février 2024

Face au crime israélien à Gaza et en Palestine depuis 75 ans, beaucoup parmi nous s’interrogent : pourquoi « Israël » se permet de tuer et de détruire sans réaction de la « communauté internationale » ? Pourquoi n’est-il pas contraint à appliquer le droit international et les dizaines de résolutions de l’ONU comme pourrait l’être n’importe quel autre pays ?

Justement. « Israël » n’est pas un Etat comme un autre. Il a un statut d’exception qui l’affranchit du droit international et du respect de la vie humaine. Il a été fondé sur la base d’une violence coloniale inouïe et du plus grand mensonge de l’Histoire. La méthode était simple : terroriser et massacrer pour chasser les Palestiniens de leurs terres tout en clamant que ce territoire prétendument sans peuple lui a été donné par la Bible. Il a été engendré par un viol colonial et reconnu par l’ONU. A Gaza, le peuple palestinien est génocidé, mais aucune nation, hormis le Liban, l’Irak et le Yémen, ne lui apporte une assistance sur le terrain. Le permis de tuer en masse a été accordé à l’entité sioniste.

« Israël » a été créé par l’ONU, en réalité par les grandes puissances de l’époque, et pourtant il se moque de l’ONU. Lorsque la Cour Internationale de Justice évoque le « risque plausible de génocide », « Israël » répond : « antisémitisme ! ». Tout ce qui s’oppose à sa politique criminelle est forcément de l’antisémitisme. Après la Cour Internationale de Justice, c’est au tour de l’UNRWA, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, d’être la cible d’accusations de la part des sionistes : des employés de cette agence auraient participé à l’attaque du 7 octobre. Dans la foulée de la destruction complète de Gaza, les sionistes cherchent à couper les vivres aux Palestiniens et à liquider une fois pour toutes le droit au retour des réfugiés qui composent 80 % des habitants de Gaza. Par sa simple existence, Gaza symbolise non seulement la résistance, mais aussi l’espoir de tout un peuple de retrouver un jour sa terre et son foyer.

Mais d’où vient ce sentiment d’impunité et d’arrogance des sionistes ? De la protection de ses parrains occidentaux. Sans les Occidentaux, l’armée « israélienne » serait impuissante face à la noble et héroïque résistance du peuple palestinien. Les Etats-Unis, la France, la Grande Bretagne, l’Allemagne fournissent à « Israël » toute l’aide militaire et politique dont il a besoin. Sans « Israël », la domination occidentale dans cette région du monde s’effondrerait. C’est pour cette raison qu’il a le soutien inconditionnel des Etats-Unis et de l’Europe. « Israël » est la base terroriste de l’Occident.

« Israël » a le permis de tuer en Palestine, mais aussi en Iran, en Libye, en Irak, en Syrie, enfin partout dans le monde si cela sert ses intérêts et ceux de l’Occident. C’est un tueur sans frontières. Les sionistes ont inventé le méga-terrorisme. Ils peuvent tuer femmes, enfants, militants, opposants, par air, terre, mer, dans n’importe quel endroit du monde. Ils ont un objectif : coloniser toute la Palestine. Un moyen : le terrorisme à grande échelle. Dénoncer cette politique du massacre de masse est criminalisé par le gouvernement français. La menace de dissolution pèse aujourd’hui sur plusieurs associations dont le Comité Action Palestine.

Avec plus de 27 000 morts à Gaza aujourd’hui, nous ne baisserons pas les bras pour dénoncer ce crime. Si Gérald Darmanin nous donne tort, l’Histoire nous donne raison. La résistance palestinienne mène aujourd’hui un combat décisif pour l’avenir de la Palestine. Elle a tout notre soutien et rien, sinon la force et l’arbitraire, ne nous empêchera de la soutenir.

Palestine vivra, Palestine vaincra !

print