357 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine, le 1er juin 2024

Les bombardements « israéliens » contre les civils palestiniens se poursuivent à un rythme infernal depuis près de huit mois. Avec la régularité monstrueuse d’une machine à tuer, l’occupant sioniste, sans pitié, frappe encore et toujours les Palestiniens sans distinction entre les hommes, les femmes et les enfants.

A Rafah, les scènes de bébés décapités et d’enfants brulés sont vues par le monde entier. Malgré les recommandations de la Cour internationale de Justice, malgré les mandats d’arrêts de la Cour pénale internationale à l’encontre de B. Netanyahou et Y. Gallant, malgré l’indignation générale et les manifestations partout dans le monde, les dirigeants « israéliens » restent froids. Ils poursuivent la politique de terreur absolue. Ils accomplissent ce pourquoi l’Etat sioniste a été mis au monde : anéantir le peuple palestinien.

Dans l’histoire, rien de semblable ne s’est produit. Avec la technologie dernier cri, avec des bombes d’une tonne, avec le soutien sans faille des grandes puissances occidentales, des bébés sont exterminés dans les tentes des familles déplacées. Des hommes et des femmes sont brûlés vifs pour que puisse s’instaurer la domination totale et absolue des « Israéliens » en Palestine. L’extermination est devenue la religion des sionistes dans leur quasi-totalité. La société « israélienne » reste insensible au massacre à grande échelle des civils palestiniens. Les dirigeants « israéliens » ne sont pas devenus des fous sanguinaires. Ils exécutent le souhait de la société coloniale toute entière. Il serait erroné de croire que les dirigeants sionistes agissent irrationnellement. Ils agissent avec un calcul politique, en sachant qu’ils doivent satisfaire la demande naturelle d’une société coloniale : écraser définitivement les colonisés en tuant d’abord les enfants.

La leçon retenue par les Palestiniens, c’est que les colons ont engagé une lutte à mort contre eux depuis au moins 76 ans. Ils savent que les colons veulent s’emparer de toute la Palestine. De la mer au Jourdain. La société coloniale « israélienne » ne se contentera jamais des pseudos frontières de 1967. Le mot « paix » est un mensonge lorsqu’il sort de la bouche des sionistes. Ils se moquent du droit international. Le seul droit qui compte pour eux est le droit du plus fort. A chaque recommandation d’une instance internationale contre les massacres, le lendemain les sionistes montrent ce qu’ils en pensent en bombardant sauvagement des civils palestiniens. Ce qui compte pour les dirigeants « israéliens », c’est de montrer aux colons qu’ils font le job pour lequel ils ont été mandatés.

Les choses sont devenues très claires. Les sionistes disent aux Palestiniens : « c’est vous ou nous !». Il n’y a pas d’autre issue que la confrontation armée totale. Il devient alors indécent et inhumain de demander des comptes à la résistance armée du peuple palestinien. Jamais un peuple ne se laissera exterminer. Sa résistance est légitime. Tout donne raison au peuple palestinien. Il est sur ses terres. La Palestine appartient aux Palestiniens. Jamais, ils ne laisseront l’infâmie régner sur leur propre terre. Jamais, ils n’abandonneront le combat pour la justice, pour les générations futures et cette génération de martyrs tombés sous les bombes des sionistes et de leurs alliés. Les peuples arabes voisins ont compris qu’après les Palestiniens ce sera leur tour. Ils soutiennent avec raison la brave résistance libanaise et yéménite. Ce qu’ils font en Palestine, les sionistes le feront partout où ils le pourront. La mort et la destruction n’ont pas de frontière pour eux.

De cette confrontation très violente, il est vital que le peuple palestinien sorte victorieux. Pour lui-même et pour tous les opprimés. Car battre « Israël » c’est battre l’injustice que font régner les pays impérialistes dans le monde. Notre devoir est de prendre part à cette lutte.

Palestine vivra, Palestine vaincra !

print