227 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine, le 8 juin 2024

Depuis plus de huit mois, malgré la dévastation de Gaza et malgré le terrible coût humain, et à l’encontre de tous les mensonges et de toutes les manipulations, le peuple palestinien soutient les organisations de la résistance parce que les hommes qui mènent la bataille sur le terrain sont le peuple palestinien. Le regard occidental, toujours colonial, voudrait croire et faire croire que la résistance ne représente pas le peuple. Mais les Occidentaux se bercent d’illusions. Le peuple et la résistance ne font qu’un.

Dans une logique coloniale digne des pires moments du 19ème siècle, on continue à marteler que les organisations palestiniennes ne sont pas légitimes. Que ces organisations ont usurpé le pouvoir et seraient « réactionnaires » et « barbares ». C’est bien l’esprit colonial. Depuis la France, on sait ce qui est bon ou mauvais pour les Palestiniens. On choisit à leur place. Les puissances coloniales ont toujours considéré les colonisés comme des peuples immatures et inférieurs. C’est le même réflexe raciste qui fait dire à beaucoup que les Palestiniens ne savent pas choisir leurs représentants. Les colonialistes français le disaient pendant la guerre d’Algérie, les colonialistes de tous bords le répètent aujourd’hui pour la Palestine. Quelles que soient les formes d’organisation que pourront se donner les colonisés, les esprits retors et colonialistes, de gauche et de droite, diront toujours la même chose : « vous avez tort ! ».

Depuis 76 ans, le peuple palestinien subit la pire des oppressions. Depuis huit mois, il subit un génocide, mais on continue, sans honte, à lui faire la leçon. Une leçon de civilisation. Mais quelle est votre civilisation ? Celle du droit du plus fort ? Celle du droit de piller et d’exploiter ? Celle du droit de coloniser et de tuer ? Celle du droit de dire le bien et le mal ? Mais qui vous a donné ce droit ? Le peuple palestinien n’a pas tort. Il a raison. Comme le peuple algérien et le peuple vietnamien, le peuple palestinien a compris. Il faut laisser s’égosiller les moralistes et les hypocrites. Ce qui compte c’est de résister à son oppresseur direct. Il y va de son existence. Sur un ton sarcastique, un leader vietnamien disait : « l’impérialisme est un mauvais élève, qui n’apprend jamais les leçons de l’histoire ».

Pour pouvoir s’auto-déterminer, le peuple palestinien est à même de pouvoir déterminer par quels moyens il doit se libérer et avec quels représentants. La plus grande des libertés est de pouvoir choisir en toute conscience, face à la menace de sa propre destruction, la voie qui l’amènera à l’indépendance. Le peuple palestinien n’avait pas le choix : soit disparaitre soit résister. Depuis plus de huit mois, il fait la preuve qu’il est sur la bonne voie. Malgré la puissance de feu de l’ennemi « israélien », la résistance est toujours bien présente. Les sionistes massacrent. Ils font ce qu’ils savent faire de mieux, mais sans parvenir à vaincre les résistants palestiniens, libanais et yéménites. Avec le peu de moyens à leur disposition, les Palestiniens ont intelligemment fait face à « Israël » et ses alliés impérialistes. Ils sont en train de faire vaciller les bases de ce monde injuste. Ce sont eux qui nous donnent des leçons d’intelligence et de patience. Ils nous donnent des leçons d’humanité au milieu de ce bain de sang.

Rien ne fera dévier la révolution palestinienne de sa trajectoire. Le peuple palestinien persévère sur le chemin de la liberté malgré les dégâts immenses subis à Gaza et en Cisjordanie. Le prix payé est tel depuis plus de huit mois qu’il est impensable pour lui de reculer aujourd’hui. Il soutient toujours très fermement la résistance. Il sait qu’il doit payer au prix fort l’espoir de vivre un jour librement sur ses terres. Notre devoir ici est de le soutenir inconditionnellement jusqu’à la libération de toute la Palestine, de la mer au Jourdain.

Palestine vivra, Palestine vaincra !

print