362 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine, le 2 décembre

« Israël » a repris les bombardements après quelques jours de trêve. Fiévreusement et violemment. Comme si la violence était un état normal, un but en soi. Dans sa guerre contre les Palestiniens, les bombardements de nuits comme de jour, très intensifs et incessants, tuent sans distinction hommes, femmes, enfants, détruisent tout ce qui est debout et en vie. Donner la mort est le carburant qui fait vivre l’entité sioniste.

« Israël » a repris les bombardements dans un objectif bien précis : forcer la résistance à capituler et libérer les otages sans négociation. Libérer tous les prisonniers palestiniens en échange de tous les prisonniers israéliens est une option qui n’est pas envisageable pour l’entité sioniste. Ce serait se soumettre à la volonté de la résistance palestinienne. Pour cette raison, ils optent pour une stratégie meurtrière.

Les sionistes ont compris que le point faible de la résistance palestinienne est son humanité. Ils visent délibérément les civils car ils savent qu’ils ne peuvent pas démanteler la résistance armée. On ne peut pas démanteler une idée. Elle vit dans les tunnels, dans les rues palestiniennes et dans tous les camps des réfugiés. Alors les sionistes tapent fort sur le talon d’Achille de la résistance : il faut tuer un maximum de civils, de femmes, d’enfants, de bébés et détruire les infrastructures vitales. Les sionistes pensent que tout leur est permis. Ils comptent sur la passivité complice des régimes arabes et sur la complicité active de l’impérialisme occidental. Ils ont le feu vert pour réaliser cette stratégie : faire plier les forces de la résistance en massacrant les civils.

Ce déchainement de violence traduit en réalité la faiblesse des sionistes.  L’entité sioniste doit faire face d’abord à ses propres démons. Elle est affaiblie, avec des divisions qui la rongent de l’intérieur. Quoi de mieux que la guerre pour tenter de resserrer les rangs ? Quoi de mieux que la promesse de toujours s’agrandir en volant des terres et en éliminant les Palestiniens ? Les sionistes sont faibles parce qu’ils présentent au monde leur vrai visage. En dehors des Etats impérialistes et des régimes qui leur sont inféodés, plus personne n’accorde de crédit à leurs mensonges.

La bataille se déroule sur tous les fronts. La bataille armée fait rage mais les sionistes ont d’ores et déjà perdu la bataille idéologique. Au fil des jours et de leurs massacres, leur propagande devient ridicule tant il y a un décalage entre les discours creux et le crime commis. Elle n’a plus de prise sur les consciences. Partout dans le monde, les manifestations de solidarité continuent et s’amplifient. Sur tous les continents, la solidarité s’exprime et utilise tous les moyens pour contrer la propagande forcément mensongère des sionistes et de leurs soutiens.

En détruisant les Palestiniens, les sionistes détruisent leur propre image. En près de deux mois de guerre insensée et criminelle, les sionistes se sont montrés dans leur réalité la plus crue : ils ne veulent pas de la paix, ni de compromis et encore moins d’un Etat palestinien. Désormais le mot génocide est accolé à « Israël ». Le monde a bien compris que cette armée affichée comme la plus morale au monde est en réalité la plus immorale au monde ; que la seule démocratie du Moyen-Orient est en vérité la seule colonisation génocidaire du Moyen-Orient.

Jamais les Palestiniens n’abandonneront ce qu’ils ont de plus cher au monde : la résistance. L’idée de libération humaine est inscrite dans l’âme des Palestiniens. Elle est l’âme de leur âme. Ils ne peuvent capituler et se rendre à l’ennemi. Ils doivent résister coûte que coûte. Les Palestiniens ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Ils mesurent l’ampleur du sacrifice qu’ils doivent faire. Mourir ensevelis sous les décombres est une menace qui pèse à chaque instant sur eux. La mort s’annonce à chaque son de missile. Mais ils n’ont pas le choix. Ils ne peuvent pas se désolidariser de la résistance car le projet sioniste est bien de faire disparaître les Palestiniens et la Palestine.

Tant que le peuple palestinien et la résistance ne font qu’un il est peu probable que les sionistes parviennent à réaliser leurs objectifs. Notre devoir d’hommes et de femmes libres est de les soutenir par tous les moyens disponibles. Notre humanité serait incomplète sans une solidarité inconditionnelle avec nos frères et sœurs palestiniens.

Palestine vivra, Palestine vaincra.

print