1 071 vues
image_pdfimage_print

Publié: Fri, 29-Aug-2008
Vues: 3455 fois

par Dominique Andrieux *

Bleue comme une orange propose, samedi, théâtre et musique palestiniennes. Et le rap de Leeroy

Pour sa 12ème édition, le Festival Bleue comme une orange (1 ) reste fidèle à son double objectif. La ville de Lormont souhaite « destiner ce rendez- vous estival à celles et ceux qui n’ont pas la possibilité de par tir en vacances » et « offrir une rencontre orientée sur les musiques du monde ». Une programmation de qualité, les amateurs de rap pouvant en attester puisque Leeroy, dans le cadre de la tournée suivant la sortie du CD Open Bar, fera étape à Lormont, samedi 9 août, à partir de 20 heures.

Cette année voit toutefois une petite modification puisqu’à l’origine le Festival se déroulait toujours le dernier week end de juillet. « Nous avons décalé la date de deux semaines de façon à permettre aux jeunes Palestiniens séjournant à Lormont de présenter le travail artistique qu’ils ont pré paré avec des jeunes lormontais », explique le service municipal en charge de l’organisation du festival. Cette 12ème édition est donc portée par le Comité Action Palestine de la Gironde et l’association Didee, auxquels il convient d’ajouter le soutien financier de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU).

Haut-Carriet . Toute la première partie de la soirée est consacrée à ces jeunes palestiniens, aux origines différentes, qui en amont de leur venue à Lormont, ont préparé un petit spectacle, chacun de leur côté. Sur le même thème de «Résister pour exis ter ». Toute cette semaine; Christian Rousseau, comédien professionnel, les a aidés à mettre en scène leur ré flexion.

Sans vouloir trahir ces acteurs, soucieux de ménager l’effet de surprise, leur presta tion pourrait tourner autour du théâtre et du slam. Deux formes servant le texte.

Le Festival Bleue comme une orange offrira un autre pan de la culture palestinienne avec le Trio A1 Khatib, lequel explore un répertoire de musique traditionnelle.

(1 ) Festival Bleue comme une orange. Samedi 9 août, à partir de 20 heures, place Magendie. Accès libre.

* La mise en forme originale de l’article a été modifiée par nos soins [CAP] pour les besoins de la publication numérique.

print