501 vues
image_pdfimage_print

Al-Quds est la capitale éternelle de la Palestine

Le 6 décembre 2017, le Président américain Donald Trump annonce qu’il met en application une décision du Congrès américain de 1995, en déplaçant l’ambassade américaine de Tel Aviv à al-Quds (Jérusalem). Niant de fait le droit international qui octroie un statut international à cette ville palestinienne, Les Etats-Unis font d’Alquds la capitale d’Israël, conformément au souhait des sionistes. Cette annonce est lourde de conséquences pour les Palestiniens, le monde arabo-musulman mais aussi pour le monde entier. Depuis 24h, les masses palestiniennes et arabes se mobilisent et rappellent qu’al Quds est la ligne rouge à ne pas franchir et que Donald Trump a provoqué un séisme politique qui entrainera sans doute l’entité sioniste à sa perte.

Alors que les USA et des puissances occidentales viennent de perdre en Syrie une bataille importante dans la guerre menée contre les peuples arabes, cette annonce intervient comme un signal fort du soutien inconditionnel apporté par l’empire américain à la colonisation juive de la Palestine.

Les propos de D. Trump ont surtout le mérite de la clarté. Alors que le soutien concret, sous forme militaire, économique et politique, des USA à Israël n’a jamais été mis en défaut, nombres de dirigeants arabes, y compris palestiniens ont fait le jeu des précédents présidents américains qui leur promettaient un Etat palestinien. Cette fois-ci, le message de Trump est sans appel : les Palestiniens, ainsi que tous les peuples arabes et musulmans ne doivent rien attendre des impérialistes. Ils ne peuvent compter que sur leur unité et leur résistance pour libérer la terre arabe de Palestine. La voie pacifique a toujours joué contre les colonisés. Les exemples Vietnamiens et les Algériens ont montré que l’impérialisme ne comprend que le langage de la résistance armée.

Cette déclaration sera peut-être le point de départ d’une ultime prise de conscience, débarrassée des illusions nées des négociations d’Oslo et de la naïveté qui consiste à croire dans les bonnes intentions de l’Occident pour la « solution » à deux Etats. Nous, Comité Action Palestine, n’attendons rien des dirigeants arabes mais tout des peuples arabes et l’avant-garde palestinienne pour faire échouer le projet sioniste. A cet instant déterminant, nous assurons une nouvelle fois notre soutien entier et inconditionnel à la résistance du peuple palestinien.

Comité Action Palestine

8 décembre 2017

print