485 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine – le 5 février 2023

Dans le silence assourdissant des soi-disant « défenseurs des droits de l’Homme », l’entité sioniste poursuit son projet de colonisation, d’épuration ethnique et d’assassinats, initié depuis plus de 100 ans. En 2022, plus de 230 Palestiniens sont tombés en martyrs. En Cisjordanie, c’est l’année la plus meurtrière depuis des décennies. Depuis le début de l’année 2023, au moins 35 Palestiniens ont été assassinés par l’entité sioniste.

Le 26 janvier 2023, dix palestiniens sont tombés en martyrs durant l’attaque du camp de Jénine par l’armée coloniale. Cette dernière a rasé des maisons habitées et utilisé des missiles antichars sur les Palestiniens. Elle n’a pas hésité non plus à tirer sur les ambulances et à lancer des grenades lacrymogènes dans l’hôpital de Jénine.

L’entité sioniste intensifie sa brutalité militaire face à une résistance qui ne baisse pas les bras et ne les baissera jamais. En témoigne la réponse palestinienne au massacre de Jénine, avec les attaques d’al Quds (Jerusalem) du 27 et 28 janvier et la multiplication des opérations dans toute la Cisjordanie. La résistance armée durera le temps que cette barbarie coloniale durera.

Avec une résistance palestinienne chaque jour plus forte et unifiée, l’histoire rappelle à l’entité sioniste que ses bases politiques sont fragiles car elles sont fondées sur la spoliation et le sang. Elle lui rappelle surtout qu’elle est vouée à disparaitre un jour ou l’autre sous les coups de la résistance. Dans toute la Palestine historique, les affrontements armés sont quotidiens entre les forces armées coloniales et les Palestiniens. Parce qu’elle se sait menacée et illégitime, l’entité sioniste intensifie sa barbarie qui révèle en réalité sa faiblesse. Effrayée par la perspective d’un embrasement général qui pourrait sceller son sort, l’entité sioniste a mené ces derniers jours une dure répression contre les résistants emprisonnés, notamment les femmes, afin de leur rendre la vie infernale. Encore une fois, la résistance palestinienne a répondu promptement depuis Gaza en lançant le 1er février des missiles sur la colonie de Sderot.

Le 2 février B. Netanyahou est reçu à l’Elysée par E. Macron, qui une fois de plus, affiche un alignement total et sans scrupules sur la politique belliqueuse et terroriste de l’entité sioniste. La colonie israélienne en terre arabe cherche à s’assurer des soutiens indéfectibles en Europe pour pouvoir poursuivre sa guerre permanente contre les Palestiniens et les pays jugés comme ennemis, la Syrie et l’Iran en tête. La France s’accroche aux branches pourries du sionisme alors que partout, et notamment en Afrique, elle perd son influence héritée de l’époque coloniale. L’entité sioniste et la France, et l’Occident dans son ensemble, savent que leurs destins sont liés. Ils doivent perdre ou gagner ensemble. Ils perdront ensemble, en entraînant avec eux les régimes arabes vassaux, car partout les peuples se battent pour leur souveraineté.

La situation actuelle dans le monde traduit le déclin de la puissance de l’impérialisme occidental, tout particulièrement en Palestine. Et le regain de vitalité de la résistance armée dans toute la Palestine est aujourd’hui une réalité porteuse d’espoir. La lutte de libération nationale entre dans une nouvelle phase, où le peuple palestinien rejette tout compromis avec l’occupation et s’unit derrière la résistance armée, toutes tendances confondues. Les jours du colonialisme sioniste en Palestine sont comptés et la victoire de la révolution palestinienne est proche.

Force et honneur au peuple palestinien !

print