483 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine, le 13 janvier 2024

La résistance tient encore. Après plus de 3 mois de bombardements incessants à Gaza et d’incursions meurtrières en Cisjordanie, les objectifs de guerre de l’entité sioniste n’ont pas été atteints. Loin de là. La résistance palestinienne fait d’énormes dégâts dans les rangs des militaires sionistes. Elle continue d’envoyer des missiles sur les villes occupées par les « Israéliens » et promet, comme depuis les premiers jours, qu’elle ne rendra jamais les armes. Tuer des milliers de civils, détruire les habitations et toutes les infrastructures sans réussir à porter un coup fatal à la résistance, c’est un échec cuisant pour les dirigeants « israéliens ». Malgré le soutien militaire, politique et économique des Américains, l’armée sioniste n’a rien obtenu de décisif. Elle est quasiment au point zéro. La situation s’est même dégradée pour les sionistes qui doivent faire face à la résistance extérieure, notamment libanaise et yéménite.

A Gaza et en Cisjordanie, c’est l’affrontement entre une résistance qui tient sa force du soutien populaire et de sa foi dans la justice et une armée sioniste sans vitalité qui ne tient que par l’aide américaine. C’est l’affrontement entre les déshérités, les seuls et vrais propriétaires de la Palestine, et les nantis, venus d’Occident et d’ailleurs pour voler les terres et les biens des Palestiniens. Il est écrit que l’injustice sioniste n’aura pas lieu en Palestine, sinon que provisoirement. Les dirigeants de la résistance, les médecins, les journalistes, les mères qui pleurent leurs enfants, les Palestiniens de toutes conditions, tous les Palestiniens défendent leur terre quel que soit le prix à payer. Les massacres, qui se déroulent devant le monde entier, ne les ont pas découragés à poursuivre dans la voie de la libération de la Palestine. Il faut chasser l’oppresseur tel est en substance le mot d’ordre des Palestiniens. 

La plupart des pays arabo-musulmans regardent passivement le crime perpétré par les sionistes. Ils n’ont même pas osé prendre l’initiative de dénoncer le crime de génocide auprès de la Cour Internationale de Justice, comme a pu le faire l’Afrique du Sud. Bien au contraire, ils maintiennent leurs relations diplomatiques et commerciales avec « Israël ». Les peuples arabes sont solidaires de la cause des Palestiniens, mais ils sont eux-mêmes soumis à la répression brutale de leurs dirigeants.  Au-delà des paroles creuses et hypocrites, les dirigeants arabes soutiennent dans les faits l’entité sioniste. Soumis aux Américains qui leur apportent une protection armée avec les bases installées dans toute la région du Moyen Orient, ils ont cédé la souveraineté de leur propre pays aux Américains. Il est donc  logique que les dirigeants arabes inféodés aux Etats-Unis et donc à « Israël » ne connaissent pas le sens de la liberté et de la dignité de vivre dans un pays souverain. Si les dirigeants arabes ont vendu leur propre pays, comment pourraient-ils voler au secours des Palestiniens ?

Le sacrifice des Palestiniens portera ses fruits. Après ce déchaînement de violence et de malheurs, viendront des jours meilleurs pour la Palestine. La leçon d’héroïsme des Palestiniens donnée au monde entier entraînera d’autres peuples à les prendre en exemple. Ne jamais renoncer, prendre des coups sans jamais tomber, rendre les coups quand c’est nécessaire, avoir pour boussole le sens de la justice et de la dignité, patienter et supporter le malheur aujourd’hui pour vivre demain des jours meilleurs, c’est le message révolutionnaire envoyé par le peuple palestinien au monde entier.

Palestine vivra, Palestine vaincra !

print