170 vues
image_pdfimage_print

Calendrier Palestine Libre 2017 : « Palestine, terre des martyrs »

« Ces 3 hommes sont morts comme des lions ! O mère continue de résister. Pour cette nation, nous avons donné nos vies, nos corps et nos âmes ! Et la couronne de la liberté et de la victoire nous attend» Extrait d’un chant de résistance palestinien en l’honneur de Fouad Hijazi, Mohammad Jamjoum et Ata Al-Zeir, pendus le 17 juin 1930 par l’occupant britannique pour leur implication dans la révolution al-Buraq.

        Si la prison est l’éventualité certaine du résistant, elle est parfois son tombeau. Les prisonniers assassinés par l’entité coloniale sont alors doublement martyrs de la cause palestinienne. Ils ont offert leur liberté, puis leur vie pour défendre leur terre. Partie essentielle de la résistance du peuple palestinien, ils en sont les héros. L’assassinat des prisonniers est une pratique perpétrée par l’occupant depuis les débuts de la résistance contre le colonialisme sioniste dans les années 30. La pendaison avant 1948, les exécutions sommaires au cours des arrestations ou pendant la détention, la torture et les mauvais traitements sont autant de façons de mettre à mort les résistants. L’armée israélienne aurait même exécuté froidement plusieurs dizaines de prisonniers de guerre arabes juste après leur capture. Les grèves de la faim que mènent les détenus comme moyen de revendication peuvent aussi leur être fatales. Les prisonniers martyrs sont innombrables et souvent anonymes. On en compte plus de 200 depuis 1967, dont 70 sont tombés sous la torture.

Que ceux dont on honore encore les noms aujourd’hui soient les symboles de leur sacrifice à tous !

Yousef Jabali, Younes Abu Sbitan, Awn al-Ar’ir, Muhammad al-Khajawa, Ibrahim Ra’il, Khadr Tarazi, Mustafa Akawi, Atiya Za’anin, Khaled Sheikh Ali, Abdel Samad Hurayzat…. morts sous la torture dans les prisons sionistes.

Hajj Ramadan al-Banna,  Umar Awadallah, Uram Abu Khalaf, Ishad Maragha, Rasem Halawi, Ali Jaafari, Anis Dawla, Salah Abbas, Salim Abu Sbeih, Umar Qasem, Qandil Alwan, Hussayn Ubaydat, Yousef Ar’ir, Muhammad Dahamine, Walid Amrou, Bashir Uways, Jawad Adel Abu Mghayseb…morts du fait de la négligence médicale.

Qasim Ahmad Al-Jaabari, Ahmad Abu Dly, Aris Abu Aya, Ali Abu Sultan, Hasan Abu Rakba, Islam Toubassi… assassinés après leur arrestation.

Asaad Jabra Shawa, Ali Ibrahim Samoudi, Nidal Zudhi Dib, Abdallah Muhammad Abu Mahrouqa… exécutés dans leurs cellules par leurs geôliers.

Abdel Qader Jabir Ahmad Abu Al-Fahim, Rasim Mohammad Halaweh, Ali Shehadeh Mohammad Al-Ja’fari, Anis Mahmoud Douleh, Ishaq Mousa Al-Maraghah, Hussein As’ad Ubeidat, martyrs des grèves de la faim dans les prisons sionistes .

Comité Action Palestine (avril 2017)

 

 

print