882 vues
image_pdfimage_print

Fidel Castro est mort ce vendredi 25 novembre. Il fut certainement l’une des figures les plus emblématiques, voire la plus emblématique, de cette phase historique qui a vu émerger la résistance des peuples du Sud contre l’impérialisme, et notamment l’impérialisme américain.

Il a défendu la justice et la dignité des peuples écrasés par l’avidité de l’impérialisme. En pratique comme en théorie, il a su donner un sens à l’idée de fraternité entre les peuples. Il n’a jamais hésité à soutenir les luttes des peuples colonisés en Amérique, en Asie ou en Afrique.

Héritier et continuateur de la révolution cubaine, Fidel Castro  fut un leader intransigeant face aux puissants et le représentant incontesté des opprimés et des laissés pour compte.

Le philosophe et historien cubain, Fernando Martinez Heredia estime que, dans les faits, la Révolution cubaine « fut une victoire de l’anti-impérialisme remportée par les forces anti-capitalistes ». Ces forces ne sont rien d’autre que l’unité en action des classes populaires cubaines qui ont su se donner un vrai chef. Ce chef révolutionnaire s’appelait Fidel Castro.

Comité Action Palestine

29-novembre 2016

epa01260186 (FILES) File photo dated 08 January 1959 of Fidel Castro (C) as he celebrates the victory of Cuban Revolutionary Movement over Fulgencio Batista's regime. Cuban President, Fidel Castro, announced on 19 February 2008 he renounced his presidency and military leadership of Cuba. European Commission has reiterated on Tuesday its offer of 'striking up a constructive political dialogue which is aimed at the Cuba's democratization. EPA/- EDITORIAL USE ONLY

print