265 vues
image_pdfimage_print

Privés de leur liberté pour leurs actes de résistance ou parce qu’ils sont considérés comme une menace pour l’Etat colonial, les prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes subissent au quotidien une répression des plus brutales. Torturés, privés de leurs droits fondamentaux, souvent emprisonnés sans charge, ils doivent lutter au quotidien contre leurs bourreaux. Leurs actes de résistance sont héroïques, tels que l’évasion de 6 d’entre eux en septembre dernier d’une prison de très haute sécurité.

Ces derniers jours, un appel a été lancé pour un grand mouvement de protestation au sein des prisons coloniales en réponse aux attaques subies par les prisonnières palestiniennes retenues dans la prison de Damon et à la mise à l’isolement de leurs représentantes élues Marah Bakir, Shorouq Dwayyat and Mona Qaadan, mais aussi en soutien à la grève de la faim de Hisham Abu Hawash qui dure depuis 130 jours pour exiger sa libération. Tous les prisonniers palestiniens ont commencé à se mobiliser, notamment dans la prison de Nafha où Youssef Al-Mabhouh, originaire du camp de Jabaliya à Gaza, a tenté de poignarder un gardien. Cet acte de bravoure a été suivi d’une répression brutale et les inquiétudes sont grandes pour ce prisonnier et plusieurs de ses compagnons. Dès le 22 décembre, tous les prisonniers palestiniens sont appelés à une grève de la faim massive pour que la violence à leur encontre cesse et qu’ils recouvrent leurs droits et leur dignité. A l’extérieur des prisons, c’est tout le peuple palestinien qui se dresse pour soutenir ses résistants emprisonnés.

Nous, Comité Action Palestine, apportons tout notre soutien aux prisonniers palestiniens et à leur résistance. Nous sommes porteurs de toutes leurs revendications et notamment celle de leur libération, comme celle de leur terre ! Vive la Palestine !

Comité Action Palestine

23 décembre 2021

print