338 vues
image_pdfimage_print

Comité Action Palestine, le 14 Février 2024

Pendant que l’entité coloniale « Israël » use de tous les moyens pour anéantir le peuple palestinien, la France est le seul Etat au monde à rendre hommage aux colons tombés le 7 octobre. Réunie aux Invalides le 7 février, la classe politique française fait bloc autour d’Emmanuel Macron qui fustige la « barbarie » du Hamas lors de « l’attaque terroriste du 7 octobre » et rend un hommage intéressé au détriment de toute humanité. 

Pas un mot sur le génocide en cours à Gaza. Pas un mot sur l’épuration ethnique qui dure depuis plus de 75 ans en Palestine. Pas un mot sur les 12 000 enfants palestiniens massacrés depuis quatre mois, le ciblage volontaire des infrastructures vitales et les deux millions de réfugiés.  Pas un mot sur les dizaines de résolutions de l’ONU condamnant « Israël ». 

Dans toute société coloniale, le colon qualifie la résistance de « terroriste ». Mais qui sont les véritables terroristes en Palestine ? Qui coupe l’eau et l’électricité de 2 millions de personnes ? Qui assassine les soignants et journalistes ? Qui bloque l’aide humanitaire ? Qui se déguise en soignant pour exécuter les Palestiniens sur leur lit d’hôpital ? En Palestine, il y a un seul terrorisme et il a un nom.  Il s’appelle «Israël».  

Emmanuel Macron ne trompe plus personne lorsqu’il parle du « plus grand massacre antisémite de notre siècle ». Les peuples ont parfaitement compris qu’il ne s’agit pas d’un conflit religieux entre musulmans et juifs, mais d’une lutte à mort entre le colon et le colonisé, entre l’oppresseur et l’opprimé. 

Alors que des pays comme l’Espagne et la Belgique ont suspendu les licences d’exportations d’armes vers l’entité sioniste, Emmanuel Macron renouvelle par cet hommage son soutien inconditionnel aux massacres en cours à Gaza. Notre position est tout aussi claire, nous soutenons de façon inconditionnelle la résistance du peuple palestinien pour la libération totale de la Palestine. 

Pas de justice, pas de paix !

print